A propos de l’indicateur agrégé des sondages

Ce blog a pour seule vocation le divertissement des « fanatiques » des sondages, des élections, des campagnes électorales. Il est fait de spéculations qui se veulent intellectuellement plaisantes, tout en étant fondées sur des analyses aussi objectives que possible des sondages, des rapports de force, des positionnements politiques, des images médiatiques et des évolutions dans la sociologie électorale. Il y a donc également une bonne dose sous-jacente de sérieux…

A cette fin, un indicateur agrégé des sondages a été publié chaque lundi pour lélection présidentielle. Il consiste en une moyenne pondérée de tous les sondages publiés par les 9 instituts français. L’indicateur se décompose en premier et second tours. Il est également présenté sous forme de graphique, tant les courbes laissent mieux visualiser les tendances.

La pondération fait diminuer l’importance de chaque sondage dans le temps, selon un processus arithmétique simple et expliqué dans la page « Mode de calcul ». Elle permet de lisser les tendances et de découvrir les véritables mouvements à l’oeuvre dans l’opinion, au-delà des faiblesses de tel ou tel institut ou d’écarts aberrants sur tel ou tel échantillon. Les sondages sont pris en compte en fonction de l’importance de leur échantillon.

L’objectif final était bien d’essayer de prédire les niveaux exacts des différents candidats. Le résultat final est fort satisfaisant…

Malheureusement, il n’était pas possible de réaliser le même indicateur pour les élections législatives, car les sondeurs ne prennent pas les mêmes formations politiques en compte. Surtout, il s’agissait bien de 577 élections et je me suis donc limité à des pronostics globaux, sur la base d’une analyse de chaque circonscription, et sur un suivi exhaustif des sondages nationaux et locaux.

Pour la présidence de l’UMP, tous les sondages s’y rapportant de près ou de loin sont publiés et, en fonction de la cohérence des noms proposés, j’établirai éventuellement un graphique.

NB: Vous pouvez être prévenus de la publication de nouveaux articles en cliquant sur le bouton « Follow » sur la page principale.

26 réflexions sur “A propos de l’indicateur agrégé des sondages

  1. Bonjour,
    J’apprécie beaucoup ce travail. Pourrait-il être mis à jour plus régulièrement ? Ce n’est pas une critique, simplement un souhait.
    Merci.

    • Qu’entendez-vous par « plus régulièrement » ?
      Une fois par semaine me semble le bon rythme car nous ne dépassons toujours pas une moyenne de 5 sondages par semaine, en comptant l’agrégation des IFOP quotidiens.

  2. « L’objectif final est bien d’essayer de prédire les niveaux exacts des différents candidats. » Qu’est-ce qu’on entend pas. Avec votre machin là vous multipliez les erreurs au lieu de les lisser. Et même les tendances vous les voyez pas, vu l’instabilité des courbes et les contradictions récurrentes entre instituts (à part pour dire : Mélenchon est plus haut qu’en février ou Hollande est plus bas qu’en janvier, mais bon hein, ça casse pas trois pattes à un canard). Vous feriez mieux de vous procurer les dossiers techniques et méthodes détaillées de chaque sondage et institut (mais je sais que la plupart ne les donnent pas intégralement) et de choisir en fonction une série de sondages qui vous semblent plus pertinents et plus méthodiques. Là vous prouveriez à la fois votre amour de la science et votre talent mathématique. Parce que faire une moyenne pondéré de 5 sondages/semaine + des rolling dont aucun scientifique n’admet la valeur, c’est pas vraiment la révolution du calcul sondagier.

    Sinon, vous avez là déjà des pistes pour expliquer votre futur étonnement au soir du 1er tour :
    http://www.observatoire-des-sondages.org/ (ou là : http://blog.mondediplo.net/-Regime-d-opinion-)
    Je lance le pari que non seulement vous n’aurez pas avec votre agrégateur de sondage le « quinté dans l’ordre », mais en plus qu’à part peut-être Bayrou vous aurez 2 points d’écart minimum pour chacun des trois autres « gros » candidat.

    I’LL BE BACK AND I’LL BE LAUGHING!!!!!!!!!!!

    • Merci, Zorro-Cataclop, de répéter les soi-disant critiques « de fond » des universitaires pro-Mélenchon.
      Ce qui est drôle, c’est de voir, sur le blog de Mélenchon, la très, très longue analyse des différents sondages le cocnernant, pour prouver que ses évolutions de 2011 étaient « fausses »… Pour quelqu’un qui pense que les sondages sont sans intérêt… Passons…
      Et pourquoi les sondages seraient-ils meilleurs lorsque Mélenchon y est à 14 ?

      Pour les autres, il est intéressant de savoir que le premier nom propre recherché par ceux qui aboutissent ici au moyen d’un moteur de recherche est Mélenchon, suivi de Bayrou, puis Sarkozy, puis Le Pen. En général, Mélenchon et Bayrou sont associés à « vrais sondages », « sondages cachés », « va-t-il monter? », etc.

  3. 1. Ca m’amuse de répéter. 2. Que ces universitaires soient pro Mélenchon ne prouve pas qu’ils aient tort. 3. Les sondages ne sont pas sans intérêt ni dépourvus d’informations, ils sont discutables. 4. Les sondages ne sont pas meilleurs quand Mélenchon est a 14. 5. Par contre ça encourage ses militants et ça lui donne plus de visibilité médiatique. 6. Les sympathisants de Mélenchon sont humains et donc souvent de mauvaise foi. 7. Oui, à part pour celui qui est en tête, tous les sympathisants cherchent d’autres sondages que les officiels. Ca vous étonne? 8. Je voudrais bien une réponse « de fond » aux critiques de ces universitaires crypto gauchistes. 9. Soyez sympa avec les mélenchonnistes si ce sont eux qui fournissent la première part de vos lecteurs.

  4. Tiens, pourquoi aujourd’hui les candidats ne sont-ils pas présentés dans l’ordre décroissant des intentions de vote ? C’est bien la première fois, y aurait-il un rapport avec le fait que Mélenchon passe devant Le Pen et Bayrou ? Ou alors est-ce une inattention qui relève de l’acte manqué…

    • C’est vraiment de la paranoïa…
      L’indicateur n’a pas encore été actualisé à l’heure où vous écriviez et où je vous réponds: il n’y a donc rien de changé.
      En outre, les candidats n’ont jamais été dans l’ordre décroissant exact: les petits ont toujours été dans le désordre.
      L’ordre des candidats ne changera pas jusqu’à la fin, pour la bonne et simple raison que je recopie mon tableau Excel et que je ne vais pas m’amuser à reprendre l’ordre de la liste chaque semaine. Cheminade sera toujours en dernier parce qu’il est apparu le dernier… et Hollande sera toujours en premier.
      Au cas où vous n’en seriez pas consciente, j’ai aussi une vie… ;) et ce blog, objet de divertissement, ne doit pas devenir pour moi une perte de temps…

      • Bien, merci de votre réponse. Et félicitations pour vos analyses que je trouve pertinentes.
        Pour Excel, vous savez qu’il y a une fonction de tri (numérique ou alphabétique), inutile en effet d’y passer sa vie. Bonne continuation.

        • Oui, mais comme j’ai ajouté des morceaux partout dans mon fichier Excel d’origine… je suis coincé pour les tris. Et j’ai franchement la flemme de tout remettre d’aplomb pour 5 semaines…

  5. Le 1er tour nous dira si cet agrégateur a tort… ou pas. Le commentaire sobre semble assez « objectif » (pour autant que l’objectivité existe, mais là c’est un débat philosophique) : dans le quinté, la victoire au 1er tour va se jouer d’un naseau entre Hollande et le sortant ; pour la 3e place le muffle du F-haine risque de dépasser la lippe du FdG ; quant à l’écurie Orange, son destrier n’arrive toujours pas à rééquilibrer sa course.

  6. Merci pour ce blog que j’apprécie. J’ai fait mes propres calculs (de base) avec les différentes matrices de report publiées par les instituts de sondage entre 1er et 2ème tour. La question que je me pose c’est comment et dans quelle proportion les NSP du 1er tour (abstentions + blancs + nuls) pourraient-ils voter au 2ème ? Cela pourrait-il remettre en cause la tendance actuelle ?

  7. Un très grand merci pour enfin un site digne de Nate Silver( j’avais suivi en 2008 et je suis les présidentiels américaines chez lui) .Il est incompréhensible que vous soyez le seul site en France à comparer et analyser les sondages. Si un sondage ne fait pas le printemps, la moyenne et les tendances le font. L’ attaque systématique des sondeurs est d’une bêtise incommensurable.
    Vous devriez parler quand meme des estimations de dimanche soir où IPSOS a annoncé Le Pen à 20% à 20 Heures. Deux points sur une estimation est une erreur incompréhensible, meme si je note la faiblesse de Le Pen dans les grandes villes où les bureaux ferment à 20 Heures. Ceci a quand meme faussé la tonalité de la soirée et a permis l’hallali sur les sondages.
    Merci aussi pour votre tentative d’être objectif malgré votre sentiment profond. Comme Nate qui est démocrate.
    Cela montre que l’esprit démocratique existe aussi à l’UMP (ce dont je n’ai jamais douté, mais les plateau télé m’agacent avec les libertés prises avec la réalité: le summum c’est Morano: des sondages donnaient Hollande à 38, Sarkozy à 21!!!!)
    Continuez surtout pour les législatives et ensuite. Le Monde ou le Figaro devrait vous engager comme Nate Silver au New York Times. Il ne vous cite meme pas! J’avais rêvé d’ un blog comme le votre. Vous l’avez fait. UN GRAND MERCI

  8. Merci pour toutes ces données qui vont me permettre d’illustrer mon futur cours sur les statistiques.
    Je donne bien sûr toujours mes sources et l’auteur.Pourquoi ce dernier point est-il caché?
    Vous faîtes un travail neutre avec des calculs en expliquant votre méthode.Vous gagneriez à être connu à moins que vous ne le soyez déjà et que vous ne vouliez pas être reconnu.Tant pis je mettrai : Auteur(e) inconnu.
    Bonne continuation et bravo.

    • Quelques lecteurs connaissent mon identité et un intervenant, Antonio, connaît également mon nom et une partie de mon « background », mais c’est déjà trop (cette remarque n’a bien entendu rien de personnel, Antonio :D): je reste tellement sceptique à l’égard, non pas d’Internet, mais des possibilités qu’il offre à la malveillance humaine, pour ne pas souhaiter en dire plus.
      En outre, j’ai une obligation de réserve.
      Mais je ne suis pas quelqu’un de connu ;)

  9. Cherchons l’hypothèse la plus favorable à Sarkozy. Avec les reports les plus favorable à la droite possible, c’est à dire ceux du FN vers la droite. j’ai cherché et ce sont ceux de 2007: 65/15/20. A gauche, les meilleurs imaginables pour Sarkozy sont 75/5/20. dans cet hypothèse, avant les reports de Bayrou et ceux des nouveaux votants, il y a encore environ 2/2.5% d’avance pour Hollande (report Dupont Aignan?).
    Imaginons 5% d’électeurs en plus, au delà cela me semble improbable (85% de votants en comptabilisant les deux tous). disons qu’il se partage 3%/ 2% pour Sarkozy, l’écart chute à 1/1.5point. Pour gagner il lui suffit (?) reprendre 1.25 sur l’électorat de Bayrou soit par exemple 45/30/20 et Sarkozy gagne avec 50.25.
    L’association de ces 4 hypothèses me semble très improbable , disons 5 % comme dirait Nate Silver: 95% Hollande 5% Sarkozy. J’ajoute deux éléments qu’amène Nate Silver: avec un taux d’approbation inférieur à 40/45%, il est presque impossible de gagner une élection et Sarkozy est plus près de 40, voir moins (ce qu’on appelle ici l’antisarkozysme).
    Pour Nate, l’indice le plus sur pour savoir si un électeur vote actuellement démocrate ou républicain est le niveau de revenu, ce que l’on retrouve dans le sondage BVA, plus le niveau est élevé plus on vote à Droite et aux USA Républicain. Je compare les electorats gauche en France et démocrate aux USA non sur leur programme mais sur leur sociologie qui se ressemble.
    Or une partie de l’électorat du FN est plus proche sociologiquement de la gauche, pour son niveau de revenu en tout cas.
    A mon avis c’est joué depuis longtemps.

  10. Bonjour,
    Bien que ne partageant pas du tout vos convictions politiques, je trouve votre travail très intéressant et très bien réalisé.
    Bonne continuation.

  11. Ayant suivi politiquement une courbe apparemment inverse à la vôtre, je ne saurais jamais assez vous féliciter pour votre travail. L’objectivité étant devenue si rare en nos temps, vous me semblez cependant proche de moi en n’aimant pas trop les bêlement des agneaux (pas leur silence) et la sensation fugace que les français ont des réactions qui dépassent rarement les cinquante mètres autour de chez eux. Pour finir (je suis historien), j’écoutais, ressorti de l’INA un vieux discours prononcé au défunt Vel d’Hiv par Philippe Henriot et hélas je crois entendre les envolées de Mme Le Pen….. No comment. Bien cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s