Prédire les résultats de l’élection présidentielle française de 2012

Telle est la modeste ambition de ce blog.

1. Un moyen simple d’y parvenir consiste à réaliser une moyenne pondérée de tous les sondages publiés en France en vue de l’élection présidentielle.

Aux Etats-Unis, la pratique est très courante, avec, par exemple Real Clear Politics ou les travaux de Nate Silver sur son site « 538 » à l’occasion de l’élection de 2008, puis sur son blog hébergé par le New York Times.

Elle s’est également développée au Royaume-Uni, où l’institut YouGov sonde chaque jour l’opinion britannique et où un suivi des tendances est donc possible.

En France, rien de semblable à ma connaissance, même si certains sites compilent, avec plus ou moins de retard, l’ensemble des sondages publiés.

Afin d’approcher les tendances de fond des sondages publiés, une formule simple consiste à constituer un indicateur de suivi des sondages publiés, en en faisant la moyenne avec quelques éléments importants de pondération:

– les résultats doivent être pondérés en fonction de l’échantillon numérique de chaque sondage;

– ils doivent également recevoir une valeur d’autant plus faible que le sondage est plus ancien: ainsi, les sondages réalisés dans la semaine passée sont affecté d’un coefficient 1; puis, ils perdent 0,15 chaque semaine qui passe et disparaissent ainsi de la base de constitution de l’indicateur au-delà de 7 semaines.

2. Bien entendu, cette pondération temporelle est destinée à être modifiée, dans le sens d’un raccourcissement, dès que les sondages se feront plus nombreux.

Malheureusement, les médias français commandent peu de sondages d’intentions de vote, en comparaison des médias anglo-saxons ou même germaniques. Ils apprécient beaucoup les sondages de popularité pourtant peu fiables et sans beaucoup d’intérêt prédictif (comme le montrent les longues phases de popularité exceptionnelle d’un Bernard Kouchner, d’une Simone Veil ou, plus récemment, d’un Bertrand Delanoë ou d’une Rama Yade).

Toutefois, en 2007, l’institut IPSOS avait effectué un sondage quotidien (en réalité, un échantillon complet d’un millier de répondants était renouvelé sur 3 jours) dans les dernières semaines de la campagne.

En outre, une fois connu le résultat de la primaire socialiste, le travail des sondeurs sera facilité, puisqu’ils n’auront plus qu’une hypothèse principale à tester (même si des inconnues persistent sur les petits candidats et si une certaine « spéculation » se fait jour autour d’une candidature de substitution à celle de Nicolas Sarkozy).

Il est donc à espérer qu’au moins à partir de janvier 2012, les grands instituts soient appelés à réaliser des enquêtes au moins toutes les 2 semaines, puis de manière hebdomadaire.

3. Un autre critère de pondération aurait pu consister à prendre en compte la fiabilité relative des instituts. Néanmoins, le peu de données disponibles rendrait une telle pondération elle-même assez peu fiable, voire arbitraire. Même si l’élection de 2007 a été plutôt bien traitée par les instituts IPSOS et IFOP, avec TNS-Sofres assez proche, et si CSA s’était distingué par un certain manque de réussite, la période actuelle semble plus incertaine et de nombreux changements dans les éuipes et, apparemment, les méthodes des instituts brouillent quelque peu le tableau.

En outre, la difficulté d’évaluer les intentions de vote en faveur du Front National persiste et a conduit, au printemps dernier, à de nombreuses surprises. Les intentions de vote pour Marion (dite « Marine ») Le Pen semblent plus ouvertement reconnues et assumées par les interviewés que dans le cas de son père. Les instituts peinent toutefois à adopter un traitement cohérent, LH2 minorant manifestement la situation (comme, en partie, CSA, peut-être échaudé par l’expérience de 2007) et Harris Interactive étant plus « volontariste » en la matière.

L’incertitude pesant sur l’aboutissement de certaines candidatures, petites (Jean-Pierre Chevènement, Christine Boutin, Nicolas Dupont-Aignan, Hervé Morin) ou moyennes (Nicolas Hulot naguère, Jean-Louis Borloo ensuite, Dominique de Villepin désormais), comme les décisions des instituts sur les noms effectivement testés (dans le cas de Frédéric Nihous par exemple, peu testé, alors qu’il a au contraire de grandes chances de réunir les 500 signatures), créent également des perturbations dans les résultats qui empêchent encore davantage d’émettre une appréciation de la fiabilité de ces derniers.

Les sondages publiés par les 9 instituts suivants seront donc intégrés dans l’indicateur:
IPSOS, en partenariat avec Logica Business Consulting
IFOP
TNS-Sofres
CSA
BVA
LH2
Harris Interactive
OpinionWay, en partenariat avec Fiducial
ViaVoice.

4. Chaque semaine, je publierai donc un indicateur agrégé, en tentant de déceler les tendances de fond et de commenter de manière objective son évolution.

En outre, jusqu’à la désignation du candidat socialiste, mon indicateur sera divisé en deux, l’un avec François Hollande, l’autre avec Martine Aubry.

Dès qu’un sondage paraîtra, je m’efforcerai de le publier rapidement et d’en saisir les principaux enseignements.

Je ne m’interdis pas des commentaires plus personnels, qui seront alors identifiés en tant que tels.

Je vous remercie pour votre attention et pour votre bienveillance, ceci constituant mon premier blog.

Publicités

4 réactions sur “Prédire les résultats de l’élection présidentielle française de 2012

  1. Salut Fabien. Je viens de lire tous les posts de ton blog, et je dois dire que c’est vraiment passionnant de découvrir toutes tes analyses plus en détail. Tu fais preuve d’une réflexion politique très approfondie qui, pour tout dire, fait figure de modèle pour moi.

    Bien sûr, tu as une certaine tendance au pessimisme qui fait que je prends tes conclusions avec précautions (étant tout aussi pessimiste que toi, mais du bord opposé !). En tout cas tu as tes points de vue bien tranchés et ça me permet d’aborder l’élection avec plus de lucidité.

    Continue comme ça !

  2. Damned, je suis démasqué ;-D

    Un grand merci pour ces encouragements.
    Je tâcherai de trouver le temps de poster un nouveau sujet tous les 2 jours envionr et, de toute façon, le lundi sera consacré à l’actualisation de l’indicateur.

    • Oh, je viens de remarquer que tu as choisi un pseudo « original ». 😉 Je ne pensais pas que tu voulais rester incognito…

      J’attends avec impatience tes prochains posts !

      • Bof, pas si incognito que cela… Horos, tu es trop jeune, mais c’était un général des forces de Véga (les méchants…) dans Goldorak.
        J’espère que cette « révélation » ne remettra pas en question le sérieux (voulu même si peut-être pas toujours atteint) des analyses publiées ici.

        Que tous les passionnés de politique profitent bien de la soirée qui s’annonce…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s