Dernier sondage LH2: François Hollande est-il réellement en difficulté ?

 

LH2
Yahoo!
18-19 novembre 2011
échantillon: 830 électeurs inscrits parmi un échantillon total de 958

Hollande 30 (-9)
Sarkozy 29 (+5)
Le Pen 15 (+1)
Mélenchon 7 (+0,5)
Bayrou 7 (-1,5)
Joly 6 (+1)
Villepin 2 (+0,5)
Arthaud 0,5 (=)
Poutou 0 (=)
Chevènement 1,5 (+1,5)
Dupont-Aignan 0,5 (=)
Boutin 0,5 (+0,5)
Morin 0,5 (=)
Lepage 0,5 (+0,5)

Hollande 58 (-2)
Sarkozy 42 (+2)

1. Ce sondage LH2 et sa perception par les médias est bien représentatif de la stupidité du rythme quotidien de ces derniers et de leur incapacité à situer un sondage parmi d’autres, sans simplement se référer au précédent, quelle que soit sa date de réalisation. Si 2 ou 3 sondages de qualité sont publiés un jour d’actualité « lourde » (un mariage princier à Londres ou une victoire de Tsonga en grand chelem…), aucun écho n’y sera donné. Si, en revanche, un sondage unique est publié un jour où il faut « remplir » les colonnes; si, de surcroît, il indique des évolutions par rapport à un sondage ancien, lui-même excessif dans un autre sens, alors, une « belle histoire » pourra être contée.

Ainsi, au cas présent, même l’agence Reuters, d’ordinaire plus retenue, n’hésite pas à titrer sur un « François Hollande en chute libre »…

2. Il n’en est rien, bien entendu.

D’abord, le sondage LH2 précédent donnait Hollande à 39%, ce qui était manifestement irréaliste.

Ensuite, ce sondage situe à la fois Mélenchon, Joly et Chevènement à des niveaux très élevés et Le Pen à un niveau très bas, en comparaison de notre indicateur agrégé. En conséquence, Hollande se trouve réduit et Sarkozy probablement artificiellement haut.

Enfin, rappelons que LH2 est, pour le moment, avec BVA, l’institut le plus éloigné de notre indicateur agrégé, alors même qu’il sonde un échantillon réduit (plus réduit qu’IPSOS et nettement plsu faible que celui de l’IFOP).

3. Certes, le premier sondage Harris Interactive qui, en début d’année, avait fait l’actualité en plaçant Marine Le Pen en tête, avait été suivie d’unes érie confirmant qu’il n’était pas aberrant. Mais nous ne sommes pas ici dans le même cas de figure, même si la tendance est évidemment baissière pour Hollande et haussière pour Sarkozy.

4. En termes de reports de voix pour le second tour, il est intéressant de constater que LH2 donne un encore meilleur report parmi les électeurs Mélenchon (98/2 contre 87/13 dans le précédent sondage) et les électeurs Bayrou, il est vrai moins nombreux (68/32 contre 64/36), ainsi qu’un report quasi-total parmi les électeurs Joly s’exprimant pour le second tour (97/3). C’est sur l’électorat Le Pen que se produit un retour à la normale (47/53 contre 56/44), tout en restant particulièrement défavorable à Sarkozy (habituellement, on devrait trouver un rapport de 2/3-1/3 pour la droite sur les électeurs Le Pen se déplaçant au second tour).

Ce sondage  est donc probablement un « outlier« , qu’il convient de prendre avec beaucoup de prudence. Les bruits autour des jugements de Moody’s sur la France, dès aujourd’hui, viendraient vite interrompre toute tendance réellement plus favorable à la candidature Sarkozy, dont les faiblesses sociologiques structurelles persistent.

L’indicateur agrégé actualisé au 21 novembre nous donnera bien plus sûrement la tendance plus réaliste du moment.

Publicités

2 réflexions sur “Dernier sondage LH2: François Hollande est-il réellement en difficulté ?

  1. Au vu de sondages pareils, il serait peut-être temps de penser à un petit malus de pondération (autour de 20%) pour les instituts les plus « irrécupérables » dans ton tracker.

    • Tu sais comme je suis toujours prudent et attentiste… Nous ne sommes jamais certains du pire en ce qui concerne les sondeurs français…
      Et puis, après tout, le précédent Harris Interactive-Marine Le Pen doit nous inciter à être prudent: nous aurions attribué ce malus très rapidement à l’institut, qui fut en réalité le premier à détecter une vraie tendance.
      Bon, je reconnais que c’est plus difficile de justifier les résultats de ce sondage LH2…
      J’attendrai janvier pour revoir la pondération dans le temps.
      Alors, peut-être que je me laisserai aller à des bonus-malus… Laissons s’écouler les 6 à 8 semaines de vide, jusqu’au début des « choses sérieuses », à la mi-janvier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s