Dernier sondage OpinionWay: François Bayrou poursuit sa (trop ?) rapide progression au détriment des « deux grands »

 

OpinionWay-Fiducial
Les Echos, Radio Classique
16-19 décembre 2011
échantillon: 913 électeurs inscrits parmi un échantillon total de 983

Hollande 27
Sarkozy 24
Le Pen 16
Bayrou 14
Mélenchon 7,5
Joly 4
Villepin 2
Chevènement 0,5
Arthaud 0,5
Poutou 1
Dupont-Aignan 1
Boutin 1
Morin 1
Lepage 0,5
Nihous non testé

Hollande 57
Sarkozy 43

1. Ce sondage OpinionWay apporte la confirmation de ce qui va rester comme le seul événement sondagier du mois de décembre: la percée de François Bayrou.

Celle-ci s’effectue apparemment par transferts successifs de Hollande, puis de Sarkozy et de nouveau de Hollande, même si, ainsi que le montrent les premières enquêtes de panel d’IPSOS, sa progression vient probablement autant de gens non mobilisés précédemment que d’emprunts aux autres candidats. De ce point de vue, l’élargissement de la base des suffrages exprimés diminue d’autant la part relative en intentions de vote de ceux qui se contentent de se stabiliser, comme Sarkozy ou Joly.

L’institut IPSOS suit désormais un échantillon stable de « volontaires », ce qui permet une analyse des transferts d’intentions de vote. C’est évidemment très intéressant, même si les biais sont évidents: le panel est forcément plus politisé que la moyenne française et le sera de plus en plus, comprenant son « rôle » dans cette étude. Il peut aussi être plus « intéressé » (dans les deux sens du terme: politiquement et… financièrement) et donc ne pas se comporter « naturellement ». Les données seront donc à prendre avec prudence, mais constituent un outil supplémentaire à ne pas négliger.

Globalement cela nous amène à regretter que, dans leurs publications, les sondeurs n’indiquent pas systématiquement le nombre de « suffrages exprimés » et le nombre d’hésitants, afin de tenir compte de ces mouvements de mobilisation (primaire du PS, entrée en lice de Bayrou et Villepin) ou de démobilisation (affaire DSK, sortie de Borloo).

2. Mais, aussitôt, la question se pose: Bayrou ne progresse-t-il pas trop vite ? Nous avions prévu son franchissement du seuil de 10%, puis de 12%, mais pour janvier seulement et certainement pas en imaginant une poursuite du mouvement vers 15% et au-delà.

OpinionWay n’est qu’un sondage, mais la tendance est claire. Certes, celle-ci trouvera à se prolonger avec la perte du triple A, les ennuis de refinancement de la dette italienne en février, l’écriture complexe du nouveau traité européen et la mise en place laborieuse du FESF et du MSE, jusqu’en mars. Cependant, les électeurs se lassent vite et tant Hollande que Sarkozy pourront trouver des contre-feux.

Attention donc pour Bayrou à savoir négocier un élargissement de ses thèmes de campagne et un renouvellement des « événements » de campagne. Rien n’est moins sûr pour lui, qui avait déjà connu ce phénomène de peaking précoce en 2007, venant tutoyer les scores de Royal un mois trop tôt et atteignant son sommet alors que le sprint final n’était pas entamé. Va-t-il plafonner encore plus tôt cette année ?

Dans l’intervalle, la fragilisation de Hollande (par perte de dynamique, notamment médiatique – même si cela est temporaire, le temps d’épuiser l’excédent accumulé pendant la primaire) et de Sarkozy (par resserrement de l’écart avec Le Pen et par piétinement sur le seuil des 25%, qui correspond à une très forte mobilisation mais de son seul camp, au sens très strict) est déjà satisfaisante pour Bayrou.

3. En termes de reports de voix et de second tour, peu de changements en revanche.

Hollande reste dominant dans l’électorat Mélenchon (67/1/32), même si ce chiffre de 32% vers l’abstention est surprenant: un premier signe de lassitude de l’électorat extrême à l’égard du social-démocrate Hollande ? ou un sondeur qui maîtrise mal les reports, comme nous avions pu le voir lors de la primaire du PS ou dans de précédents sondages en novembre ?

Hollande reste également fort dans l’électorat Joly (43/3/54), mais seulement par différence avec Sarkozy, avec la même remarque que précédemment. Toutefois, les résultats « qualitatifs » du précédent sondage OpinionWay reçoivent une forme de confirmation ici, avec des difficultés d’image pour Hollande dans « l’autre gauche ».

Hollande reste suffisamment fort dans les électorats Bayrou (34/30/36) et Le Pen (23/28/49, score plus rassurant pour lui que ce que l’on avait pu voir dans les deux dernières semaines) pour gêner Sarkozy. Surtout que les indécis du premier tour lui donnent 21% au second tour (contre 6% pour Sarkozy et 73% d’abstention confirmée).

Certes, il n’est plus accroché aux 60%, mais il reste clairement au-dessus des 55%. Rien d’inquiétant à ce jour, même si le côté « vainqueur par défaut » ne fait que se renforcer.

Sarkozy semble buter sur des plafonds de verre, au premier comme au second tour. Sa constance dans la représidentialisation finira-t-elle par payer ?

4. Notons enfin que Villepin ne confirme pas son précédent frémissement et que le franchissement des 7% par Mélenchon demandera, lui aussi, confirmation. Les petits candidats poursuivent leur ballet entre 0 et 1%, avant de connaître le… balai des 500 signatures.

Publicités

3 réactions sur “Dernier sondage OpinionWay: François Bayrou poursuit sa (trop ?) rapide progression au détriment des « deux grands »

  1. Ah non, moi je préfère ce nouveau look ! Juste peut-être au lieu du bleu partout, un peu de couleur différente dans le menu par exemple. Mais pour voir les graphiques directement c’est bien mieux !

    Peut-être améliorer la présentation des résultats de sondage, ce serait toujours mieux sur un graphique avec un fromage Libre Office, ou encore des colonnes montrant les % en hauteur, ou bien en barres horizontales. Juste une liste de noms et de chiffres c’est pas très lisible. Ca prend quoi, 2 min maxi de faire un graphique en copier / coller + upload ! Allez !! 😉

  2. Je suis vieux, fatigué et occupé, donc je limite les fioritures 😉
    Je donne déjà les chiffres, je donne des courbes qui permettent de lire facilement la tendance, libre aux lecteurs de fabriquer leurs propres graphiques s’ils le souhaitent 🙂

    Pour ce qui est du « look », je cherchais, parmi les thèmes tout prêts proposés par WordPress, un thème qui permette d’afficher sur la largeur de l’écran sans perdre d’information. Il n’y avait que cela, mais je dois reconnaître que le fond bleu (que je ne peux changer) n’est pas si lisible….

    Attendez-vous à revenir à un « look » plus classique…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s