Derniers sondages CSA, TNS-Sofres et IFOP quotidien: convergence vers les 54-46 avec des reports de voix en mouvement

 

CSA
BFM-TV, RMC, 20 Minutes, CSC
24-25 avril 2012

échantillon: 1009 inscrits sur un total de 1121

Hollande 54 (-2)
Sarkozy 46 (+2)

___________________________

TNS-Sofres-SOPRA Group
i-Télé
24-25 avril 2012
échantillon: 1000

Hollande 55 (=)
Sarkozy 45 (=)

___________________________

IFOP-Fiducial
Paris-Match, Europe 1
23-26 avril 2012
échantillon: 966

Hollande 54,5 (-0,5)
Sarkozy 45,5 (+0,5)

1. Une convergence des sondeurs semble se faire jour vers les 54-46, si l’on tient compte des enquêtes des autres sondeurs (IPSOS, Harris, BVA dimanche dernier, OpinionWay avant-hier): seuls BVA (53-47) et TNS-Sofres (55-45) divergent (LH2 étant « absent » à ce jour).

54-46 ? Toujours le parallèle avec 1988…

Bref, plutôt une stabilité, mais à un haut niveau pour Hollande. Surtout que les pronostics sont forts pour lui (66-28 chez CSA, 63-35 chez Harris, 50-21 chez IFOP) et même parmi les électeurs de Sarkozy, l’espoir s’est en partie évanoui (26-73 chez Harris mais 41-52 chez CSA… haut les coeurs, voyons ! :P). Le souhait reste toutefois partiellement en berne pour Hollande, toujours vainqueur par défaut (50-45 chez Harris et 42-35 seulement chez IFOP).

2. Toutefois, des mouvements sont peut-être en cours dans les reports de voix. La « fuite en avant », ou plutôt la « fuite à droite » de Sarkozy devrait mobiliser massivement à gauche, indisposer les électeurs bayrouïstes et ravir une partie des électeurs lepénistes. C’est pourtant presque l’inverse qui semble se produire, si l’on considère respectivement CSA, TNS-Sofres et l’IFOP quotidien de ce jour:

– dans l’électorat Mélenchon, la situation est toujours solide pour Hollande: 85/5/10, 82/6/12, 81/5/14, mais il y a une légère décrue (80-85 plutôt que 85-90), ainsi que je le prévoyais, après une certaine euphorie des électeurs interrogés dimanche;

– dans l’électorat Bayrou, la situation est encore contrastée mais confirme soit que Sarkozy a rattrapé Hollande (TNS-Sofres: 32/39/29 et IFOP: 33/37/30), soit qu’il n’en est pas loin (CSA: 42/36/22). Mais c’est plutôt le flou et, comme les Français mettent toujours quelques jours à ingurgiter et digérer les évolutions de campagne, ces chiffres pourraient bien se dégrader de nouveau pour Sarkozy à l’issue du week-end. En outre, le nouveau tropisme de Bayrou vers Hollande pourrait créer une mauvaise surprise pour Sarkozy: attention, les consignes de vote n’ont que très peu d’importance directe sur les intentions de vote; en revanche, l’information, jeudi prochain, que Bayrou soutiendrait à titre personnel Hollande ou, simplement, « répliquerait » sa position de 2007 (je ne dis rien, mais je critique surtout Sarkozy), aurait surtout le désavantage pour Sarkozy de parasiter le traitement médiatique de l’après-débat si le débat a tourné, même légèrement, en sa faveur; le brouhaha médiatique des 2 derneirs jours pourrait être fort négatif pour le Président sortant, à l’inverse de 2007 qui avait vu un effondrement de Royal du mercredi au vendredi (même si elle s’était redressée un peu les samedi et dimanche);
sur l’attitude de Bayrou, j’en rajoute une louche sur 1988: et si Bayrou jouait le Stasi, voire le Stirn de base et soutenait Hollande comme certains centristes avaient soutenu Rocard et certains « isolés » du centre-droit avaient rejoint le gouvernement de « France unie » du Mitterrand de 1988, dans la première version historique de l’ouverture ?
encore une fois, ce serait un pari très risqué pour Bayrou, car Hollande n’aura pas besoin de lui (non, même pas en cas de crise financière, car l’essentiel, c’est d’avoir la majorité au Sénat et à l’Assemblée et le PS sera probablement écrasant à lui tout seul, per se et aussi grâce à la deuxième vague « marine »); à l’inverse, s’il appelle à voter Hollande, il sera définitivement coupé des Borloo, Lagarde, NKM, Juppé, qui seraient disposés à le voir revenir;

– dans l’électorat Le Pen, Sarkozy ne s’améliore pas réellement depuis dimanche et Hollande semble légèrement conforté: 23/53/24, 16/51/33, 23/45/32. Là encore, c’est à surveiller, car certains électeurs lepénistes a priori abstentionnistes pourraient se retourner vers Hollande par « agacement » à l’égard des « avances » (lourdes) de Sarkozy. Le Pen s’est fait un plaisir sadique de souligner cette situation et elle joue désormais au chat et à la souris avec Sarkozy, en l’obligeant tantôt à paraître la copier (suivisme), tantôt à s’en éloigner (mépris), mais en montrant toujours qu’elle tient le jeu en mains;

– dans l’électorat qui ne s’est pas prononcé au premier tour, seul CSA donne des chiffres (21/29/50), qui montrnt une forte amélioration pour Sarkozy par rapport à dimanche, mais qui en réalité se rapprochent de ceux habituels fournis par OpinionWay, c’est-à-dire un certain équilibre, (trop) légèrement favorable à Sarkozy. Ceci étant dit, ces niveaux cumulés d’abstentionnistes qui voteraient au second tour sont irréalistes (la moitié d’entre eux rejoindraient les votants du 1er tour !?).

3. Que diriez-vous d’une nouvelle publication de l’indicateur ce vendredi, avant une publication, disons mardi prochain, avant le débat, puis un dernier vendredi prochain, après le débat ?

A chaque fois, je publierais l’indicateur agrégé habituel (en l’occurrence sur la dernière semaine de manière glissante) et l’indicateur sur les seules sondages depuis l’indicateur précédent, afin de mieux dégager la tendance.

Publicités

11 réactions sur “Derniers sondages CSA, TNS-Sofres et IFOP quotidien: convergence vers les 54-46 avec des reports de voix en mouvement

        • En fait, je pense que je prolongerai le blog en mai, non pas pour les législatives (je n’ai plus 15 ans -ce que je dis là, je le dis vraiment puisqu’à 15 ans, je « préparais » les législatives de 86…) et en traiter sérieusement voudrait dire reprendre les 577 circonscriptions avant l’élection…
          En revanche, il y aura la cartographie du second tour et la composition du gouvernement de François Hollande, deux éléments dans le sillage de l’élection, donc cohérents avec ce blog.
          Mais après, adios… jusqu’en 2016 ! (ou avant si Hollande doit démissionner :D)

      • Je ne comprends pas… Pourquoi le mardi au lieu du lundi traditionnel ? Et quel système de pondération tu utiliseras si tu publies 2 indicateurs par semaine ? Parfois trop de complexité tue la clarté…

        • Tu as raison. Voici:
          – ce soir, c’est « exceptionnel », comme vendredi dernier avant le premier tour et comme vendredi prochain, avant le second tour; ce soir, j’inclus les sondages parus depuis le 22 avril à 20h01;
          – je verrai lundi soir si j’attends le mardi, au cas où des sondages seraient publiés le 1er mai, ce qui n’est pas impossible; en fait, le but serait de se rapprocher le plus possible de l’avant-débat; mais s’il y a suffisamment de nouveaux sondages ce week-end et lundi, alors je resterai à lundi soir; j’inclurai alors toute la dernière semaine de sondages, comme d’habitude.

  1. voir la tete de Hollande pendant 5 ans quelle horreur.je suis dans 1 partie du monde ou on n’aime pas trop les élections donc ne peux voter..dommage!!J’ai 67 ans et à l’age de 22 ans, habitant en afrique, lors de mes vacances, il m’est arrivée d’aller manger au Fouquet’s et couchée à l’hotel Bristol… est-ce 1 crime!!! les francais de france deviennent vraiment petits..vive N.Sarkosy..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s