Indicateur agrégé du 30 avril 2012, indicateur des reports de voix et derniers sondages LH2 et IPSOS: l’écart Hollande-Sarkozy, même s’il se resserre très légèrement, est trop important et les reports de voix trop instables

1. L’indicateur agrégé se resserre très légèrement. Mais Sarkozy n’aura jamais réussi à passer véritablement au-dessus des 46%: il fait même un tout petit peu moins bien que début avril.

Certes, la tendance des chiffres bruts est au resserrement. Mais le quotidien est désormais par trop « pollué » par des actualités, qu’elles soient suscitées, reprises ou subies, qui ne peuvent que renforcer l’impression de gribouille de la campagne Sarkozy.
– Le 1er mai va être « inaudible » pour qui que ce soit, entre Le Pen, Sarkozy, les syndicats et Mélenchon,
– La journée du débat sera une journée « neutralisée » et d’attente (sauf si quelque « révélation » se fait jour),
– Le lendemain du débat sera parasité par Bayrou, quelle que soit sa décision et les sondages post-débat promettent de fournir des interprétations utiles pour tout le monde,
– Le vendredi verra une autre salve de sondages et un parasitage par Mélenchon et peut-être d’autres.

J’ignore si l’incertitude persiste pour qui que ce soit, mais les médias n’attendent que la défaite et, surtout, la droite parlementaire est, elle aussi, dans l’après-Sarkozy (enfin, dans l’après-6 mai, ce qui ne sera pas forcément la même chose… en fonction du score final).

2. La situation est d’autant plus dure pour Sarkozy que les reports de voix sont très instables ou difficiles à mesurer par les sondeurs. Parmi les électorats encore mesurés, la situation agrégée est désormais la suivante:

électorat Mélenchon: 84,88 / 3,68 / 11,44 soit en amélioration de 2 points pour Hollande et en détérioration d’1 point pour Sarkozy: manifestement un effet de la droitisation poursuivie du Président sortant,

électorat Bayrou: 36,68 / 36,90 / 26,42 soit en amélioration pour Hollande mais en plus forte amélioration pour Sarkozy, paradoxalement; mais, en réalité, il s’agit probablement d’électeurs de centre-droit qui « reviennent à la raison » malgré l’attitude du Président-candidat et vont voter pour lui avec réticence mais quand même… D’ailleurs, les reports se sont constamment améliorés pour Sarkozy au fur et à mesure du rétrécissement de l’électorat bayrouïste sur ses bases historiques de centre-centre-droit. Au total, cela fait 6% d’abstentionnistes en moins,

électorat Le Pen: 21,44 / 47,82 / 30,74 soit en très léger tassement pour Hollande, et en seulement légère amélioration pour Sarkozy: « tout ça pour ça »; en réalité, nous le verrons demain avec l’analyse de quelques cartes du 1er tour, Sarkozy ne peut plus mordre sur l’électorat lepéniste, car il ne reste plus que l’os « populaire-populaire », soit un électorat sociologiquement de gauche (même s’il ne vote pas ou plus pour la gauche) ou dépolitisé. La courbe de tendance montre même un léger fléchissement, même s’il n’est pas très clair, éventuellement dû à une certaine lassitude face à la « drague » présidentielle:

Au final, l’indicateur des reports de voix s’améliore comme prévu pour Hollande, grâce à la forte mobilisation à gauche et à la stagnation de Sarkozy à l’extrême-droite:
54,20 pour Hollande et
45,80 pour Sarkozy.

3. Hier et aujourd’hui, des sondages favorables au Président sortant ont certes été publiés, mais soit relèvent du bruit statistique, soit restent dans l’écart habituel et ne peuvent décemment rasséréner le camp présidentiel.

Reste un dernier espoir: l’abstention. Maisles sondages la placent au même niveau qu’au premier tour. Quant aux « incertains« , ils ont fortement diminué et, surtout, ils n’ont pas du tout influé sur l’issue du premier tour. Le « paysage » est planté depuis tellement longtemps qu’on ne voit pas ce qui pourrait faire changer les choses.

D’ailleurs, les « affaires », réelles ou inventées (eh oui, j’ai depuis toujours reconnu le pouvoir nocif de Karachi ou même de Bettencourt, crédibles; mais, franchement, la Libye….), ne semblent pas avoir d’effet sur Sarkozy: soit un effet de saturation, soit un grand scepticisme, soit même une validation du discours de « victime » de Sarkozy. Bref, on pourrait même se demander si cela ne fait pas l’affaire (!) de Sarkozy. De même qu’en sens inverse, s’il exploite trop DSK, cela pourrait lui revenir en boomerang.

LH2
Yahoo!
27-28 avril 2012
échantillon: 958

Hollande 54 (-2)
Sarkozy 46 (+2)

___________________________

IPSOS-Logica Business Consulting
Le Monde, Radio-France, France-Télévisions
27-28 avril 2012
échantillon: 988

Hollande 53 (-1)
Sarkozy 47 (+1)

___________________________

IFOP quotidien
Paris Match, Europe 1
26-30 avril 2012
échantillon: 898

Hollande 54 (-1)
Sarkozy 46 (+1)

Pour les reports, respectivement, LH2, IPSOS et IFOP donnent:
Mélenchon: 73/2/25, 80/3/17, 86/4/10
Bayrou: 30/31/39, 34/40/26, 33/27/40
Le Pen: 20/45/35, 14/54/32, 18/44/38.

Comme annoncé, j’ai confectionné un article sur l’analyse cartographique du 1er tour que je publierai demain, mais je viens de voir que, en donnant des conclusions similaires, Gael L’Hermine avait écrit hier un superbe article très complet sur le sujet, avec de belles cartes par circonscriptions. Je n’attends pas pour vous en recommander vivement la lecture: http://welections.wordpress.com/2012/04/29/france-2012/

14 réflexions sur “Indicateur agrégé du 30 avril 2012, indicateur des reports de voix et derniers sondages LH2 et IPSOS: l’écart Hollande-Sarkozy, même s’il se resserre très légèrement, est trop important et les reports de voix trop instables

  1. Bonsoir,
    Deux petites questions :
    1. quels sondages prends-tu en compte pour le calcul des tes deux indicateurs ? Depuis le 22 avril inclus ? seulement ceux d’après ?
    2. il semble qu’il n’y ait pas d’infos sur le vote des abstentionnistes du premier tour. Avec les bulletins blancs, ils sont pourtant beaucoup plus nombreux que les électeurs de Le Pen, environ 10 millions. De plus, les électeurs de premier tour de JLM, FB et MLP qui ne se prononcent pas selon les chiffres des reports sont environ 4 millions. En cumulant les deux, on arrive à 30% des inscrits. Je pense qu’on aura moins de 74 à 75% d’exprimés, que feront les 4 à 5% qui finalement se prononceront pour un des deux candidats ?

    • 1. Ce lundi, les sondages du 22 avril ne sont plus compris. C’est du lundi au lundi, comme d’habitude.

      2. L’abstention du 1er tour était faible: ceux qui ne sont pas allés voter ne viendront pas non plus cette fois. Quant au « déchet » sur chaque candidat, comment faire autrement que de le constater au travers des sondages de reports de voix ? Les évaluations actuelles paraissent raisonnables si l’on se réfère aux reports de 2007, année de participation exceptionnelle (20% d’abstention sur le Bayrou du 1er tour, par exemple).
      Le report de non-exprimés du 1er tour est évalué par OW (cf. articles précédents) et est équilibré entre les 2 candidats, donc pas d’influence.

    • je me souviens avoir lu un sondage où les abstentionnistes du premier tour qui votaient ensuite étaient très largement sarkozystes

  2. « – Le 1er mai va être “inaudible” pour qui que ce soit, entre Le Pen, Sarkozy, les syndicats et Mélenchon, »
    je sens que vous allez appréciez F.Hollande si il a la chance de devenir le Président de la République de Tous les Français🙂
    poutoux🙂
    ps: mon message n’est aucunement ironique, je viens de me relire, je vous assure qu’il n’y a rien d’ironique mais seulement sincère🙂

  3. La première analyse des résultats du 1er tour vous a fait dire que l’indicateur agrégé était très fiable et pouvait même conduire aux résultats réels si on poursuivait les tendances des derniers jours.
    Doit-on appliquer le même principe pour le second tour sachant qu’est apparu un premier sondage à 53/47 qui s’accompagnera très possiblement d’un phénomène d’inertie de la tendance ?

    • On verra vendredi après le dernier indicateur😉
      Mais c’est ce que je compte faire: prolonger la tendance de l’indicateur agrégé.
      Je ne serai pas en vacances, donc vous aurez les nombres et les courbes dès vendredi soir😛

  4. Concernant les affaires, je n’arrive pas à me résoudre au fait qu’on accepte un tel niveau de corruption en France.
    De 1995 à 2006, on était à la 18ème place mondiale des pays les plus vertueux.
    En 2007, 19ème place.
    En 2008, 23ème.
    En 2010, 25ème rang. On est passé derrière le Qatar !

    Vous semblez minimiser les révélations sur la Libye. On n’en est qu’au début. Tellement de suspicions, tellement de témoignages !
    Visiblement, Sarkozy n’a pas des ennemis qu’en France.

    En 2002, J.Chirac a obtenu 20% au premier tour malgré ses casseroles avérées qui lui auront valu 2 ans de prison à l’heure de son jugement.
    Rendez-vous compte, nous avons eu un président français condamné à 2 ans de prison !!!

    Je suis convaincu qu’une justice condamnant sévèrement cette corruption ferait baisser le FN.

    Ce qui me choque le plus, ce n’est pas tant le niveau de corruption mais le fait qu’on s’en accomode avec autant de complaisance. Comme chez Poutine.

    • Le pire, c’est que l’opinion publique s’en accomode très bien. Il suffit de voir la cote de popularité de Chirac encore aujourd’hui.

      La vérité, c’est que les français s’en foutent que leurs politiciens soient pourris ou pas. Bien sûr ils préfèrent que ça se fasse discrètement, mais fondamentalement un scandale n’a jamais influencé le destin d’un homme politique de façon significative.

      En Allemagne ou au Royaume-Uni, au moindre écart, l’opinion publique se soulève et le responsable en question doit immédiatement s’en aller pour éviter que le scandale rejaillisse sur tout le parti. En France, les gens semblent presque trouver ça normal. On a la classe politique qu’on mérite.

    • Personnellement, je ne m’en accommode pas. Mais s’il y a corruption, c’est qu’il y a corrupteurs, c’est cela aussi qui me choque.
      Combien de Français, à leur niveau, pratiquent en réalité de la corruption « molle » ou passive ? Les subventions à certaines associations, certains emplois dans les collectivités locales, les primes dans les entreprises à certains, les enfants qu’on embauche par relation, etc. tout cela crée un paysage global « favorable », même si c’est légal.
      J’oublie aussi le show-business, les médias, le sport, la finance pure, qui fonctionnent à la base de manière corrompue. Pour moi, la corruption morale est à la racine de tout et comme je ne veux pas verser dans le poujadisme, je suis peut-être plus « réservé » qu’il ne faudrait sur la corruption en politique.

      • Ne sachant d’ailleurs si c’est l’oeuf qui à fait la poule ou la poule, l’oeuf. En tous cas, chaque ‘camp’, peu ou prou, entretient l’autre et l’exonère. Et, à bien chercher, je ne sais si moi même…Parce que, toutes choses allant assez souvent au plus ‘offrant’, celui qui se maintient hors ‘jeu’ à bien du mal à ne pas couler.

    • Et voilà !!!
      Tout le monde entérine le système actuel.
      Les subventions, les collectivités locales, … sont régies par des lois qu’on accepte de voir transgressées.

      C’est cela qui conduit NS à faire la chasse aux fraudeurs alors qu’on sait tous que ce sont les grands groupes qui fraudent le plus.

      Où sont les valeurs (dont se revendiquent les très chrétiens pays latins) alors que ce sont ces pays du sud les plus corrompus qui se jettent tout seuls dans la crise ?
      Qui exploite ces valeurs ? Sarkozy ? Bayrou ? Hypocrite et surtout terriblement contre-productif.

      Et après, on se demande pourquoi certaines personnes ne veulent pas voter en disant « tous pourris ».
      Pire encore : les gens vont voter en disant « de toutes façons, ils sont tous pourris ! ».

      Il est trop facile de condamner la corruption puis de s’acheter une bonne conscience à peu de frais en se disant malgré tout qu’on est obligé de suivre le mouvement car c’est notre société qui le veut.

  5. Pingback: Second tour des élections présidentielles 2012 « L'actualité de Lunesoleil

    • Ha, ha, ha !
      On a même la visite d’astrologues…
      Désolé, je n’échange pas mon baril d’indicateur agrégé contre deux barils d’astrologie !
      Surtout que les signes du zodiaque utilisés par les astrologues correspondent à la course apparente du Soleil dans le ciel à l’époque de Jules César: super, pour des gens qui parlent de l’influence des astres dans nos vies… Je suppose que la lumière va moins vite pour eux😛

  6. J’ai un étonnement avec le dernier rolling d’IFOP: 56% des hommes votent Hollande mais seulement 48% des femmes, j’ai sait qu’elles sont sur représentées dans la classe des personnes âgées, mais quand même. Et puis surtout c’est la première fois que je lis ça:Sarkozy est battu 53/47 chez les inactifs, mais est à 49% chez les actifs: tout à fait invraisemblable. ces chiffres n’ont aucun sens, mais peut être n’influent-t-ils pas les résultats du sondage, si oui, alors pourquoi les publier ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s