Pronostics par circonscription: une nette majorité pour la gauche, proche d’une victoire à la 2007

Voici la compilation cartographique de mes pronostics par circonscription. Bien entendu, je pourrai les ajuster d’ici le 10 juin et, surtout, je referai un point complet après le 1er tour et le dépôt définitif des candidatures pour le 2nd tour (avant le mardi soir).

J’ai repris les résultats aux législatives depuis 1988, les résultats du FN au 1er tour de la présidentielle, les résultat du 2nd tour de la présidentielle et la liste des candidats, en m’intéressant aux dissidences de tous ordres et au poids des sortants, tout cela éclairé de ma connaissance des situations locales et de la confrontation stimulante avec les propres analyses de Gaël L’Hermine (que je remercie ici de m’avoir fourni le fond de carte sympathique qui m’a permis de m’adonner à mon loisir créatif de coloriage…).

Je reconnais avoir réalisé, par endroits, des pronostics quelque peu audacieux (mais s’il y a quelques surprises et qu’elle ont été anticipées ici, alors c’est la gloriole !),
– en imaginant des triangulaires, des éliminations de la droite ou de la gauche parlementaires dès le 1er tour en raison de divisions ou d’une abstention élevée, des affaiblissements en raison de mauvais reports dus à des divisions internes,
– en valorisant assez nettement la bonne implantation locale, au détriment de la simple transposition des résultats de la présidentielle (ce qui aboutit, par exemple, à une Meuse toute rose ou, inversement, à une résistance forte de la droite dans le Lot-et-Garonne)
– en considérant que les Français de l’étranger se « rebelleraient » contre les candidats venus de métropole,
– en considérant que l’Outre-Mer perdrait en partie l’habitude de fragiliser les sortants
(je dois reconnaître à cet égard de lourdes faiblesses sur la connaissance de la scène politique à l’étranger et dans tout l’Outre-Mer, sauf dans le Pacifique et à Saint-Pierre-et-Miquelon; la Réunion, notamment, est un OVNI politique incompréhensible pour moi…).

Je suis étonné de la précision du redécoupage de Marleix: les « triangulaires fatales » pour la droite ne me paraissent pas si nombreuses que redouté initialement (même si elles font quand même de nombreuses victimes dans l’Oise, l’Hérault, le Gard, la Moselle ou la Meurthe-et-Moselle).

Cela donne les totaux suivants:
PS 268
PRG + DVG 41
sous-total PS + PRG + DVG 309

EE-LV 10
sous-total PS + PRG + DVG + EE-LV 319

FG 20
indépendantistes + régionalistes 3
total gauches: 342

MoDem 1

NC + PRV + DVD 44
UMP 189
sous-total UMP + NC + PRV + DVD 233

extrême-droite 1
total droites: 235

Quels sont les enseignements de cette simulation ?

Le FG pourrait constituer un groupe parlementaire à lui seul (encore plus aisément avec l’adjonction des indépendantistes-autonomistes-régionalistes martiniquais et réunionnais). Mélenchon serait élu.

EE-LV ne pourrait constituer de groupe parlementaire, en raison de l’impact de candidatures dissidentes socialistes quasi-systématiques et beaucoup mieux implantées.

Le PS, avec les dissidents qui ne tarderont pas à le rejoindre et les quelques divers gauche habitués à s’apparenter à lui, aurait la majorité à lui seul, sans même l’appoint radical de gauche.

Le PRG, justement, pourrait constituer un groupe seul, de justesse, mais probablement plus aisément par l’adjonction de quelques divers gauche heureux de ne pas être noyés dans le mastodonte socialiste.

Seul Jean Lassalle conserverait son siège au nom du MoDem (ce qui peut permettre de l’agréger au total des droites, même si ces « grands » totaux n’ont pas de sens réel).

Le NC et le parti radical n’auraient un groupe parlementaire que réunis.
Un certain nombre de divers droite pourraient également les rejoindre, même si quelques autres s’apparenteraient à l’UMP, permettant à celle-ci d’atteindre les 200 députés.

– Seul Jacques Bompard représenterait l’extrême-droite. Le FN n’aurait aucun élu.

Aucun membre du gouvernement ne serait battu, Marie-Arlette Carlotti, dans les Bouches-du-Rhône, étant la plus menacée (et quasiment la seule, car Stéphane Le Foll devrait devenir le nouvel « enfant chéri du pays » dans la Sarthe…).

– Un certain nombre de personnalités seraient battues:
François Bayrou
Marion « Marine » Le Pen (et Marion Maréchal-Le Pen)
Gilbert Collard
Bruno Gollnisch
Nadine Morano (que ce soit en triangulaire ou en duel contre le PS, mais n’est-ce pas davantage un souhait ? ;))
Frédéric Lefebvre
Edouard Courtial
Chantal Brunel
Guillaume Peltier
Valérie Rosso-Debord
Hervé Novelli
Renaud Muselier (je ne sais pas si Gaudin vote dans cette circo -ça m’étonnerait- mais il glisserait bien un bulletin Carlotti, hein ?😀 l’exemple vient d’en haut… Chirac, Bayrou, Villepin…)
Maryse Joissains (la maire d’Aix-en-Provence, même si ce pronostic est audacieux)
Christian Vanneste
Eric Raoult
Olivier Dassault
Jean-François Mancel
Georges Tron
Jean-Christophe Lagarde (le seul que je regretterai avec Hénart)
Yves Jégo
Rama Yade (bon, là, je ne prends pas trop de risques…)
Laurent Hénart
André Santini (par usure et « boboïsation » de sa circonscription)
Hervé Mariton
Henri Guaino (en raison de dissidences bien implantées à droite)
David Douillet (eh oui, c’est loin d’être impossible)
Maire-Anne Montchamp (en raison d’une de ces multiples dissidences à droite chez les Français de l’étranger, qui risquent bien de réussir contre les candidats venus de métropole)
Dominique Paillé (où qu’il aille…)
Alain Marsaud (même explication que Montchamp, même s’il a davantage labouré le terrain)
Marie-Luce Penchard
Christophe Borgel (victime d’une dissidence à gauche en Haute-Garonne; mais je dois admettre que ce pronostic est très audacieux)
Razzy Hammadi (Brard est encore bien implanté, mais j’ai peur que ce soit plus un souhait de ma part qu’un pronostic ;)).

Mais je n’ai pu me résoudre à considérer comme battues les personnalités suivantes, pourtant très, assez ou un peu menacées:
Jean-Louis Borloo
NKM
Xavier Bertrand
Laurent Wauquiez
Michèle Alliot-Marie
Patrick Devedjian
Jérôme Chartier
Franck Riester
Valérie Boyer
Jacques Pélissard
Gilles Carrez
Nicolas Dupont-Aignan (en raison d’un fort ancrage local).

Et certaines personnalités feraient leur entrée, leur retour ou leur « translation » au Palais-Bourbon:
Patrick Mennucci
Ségolène Royal (même s’il reste un bémol non négligeable)
Jack Lang (malheureusement, sa nouvelle circonscription me paraît assez favorable… soupir…)
Roger-Gérard Schwartzenberg.

A vrai dire, contrairement à mes craintes initiales, le camp Copé pourrait bien subir des pertes significatives (Morano, Lefebvre, Courtial, Novelli, Raoult, Brunel,…), alors que les modérés perdants sont surtout hors de l’UMP (Lagarde, Hénart, Jégo,…), tandis que les modérés de l’UMP et/ou les « fillonistes » devraient s’en sortir (Bertrand, NKM, Wauquiez, Chartier, Daubresse, Devedjian,…).

Bien sûr, il restera un noyau dur de la Droite populaire et des leaders importants (Copé lui-même, Jacob, Estrosi, Mariani, Riester,…), de même que des troupes nombreuses (Var, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Nord-Est). Mais le bilan pourrait être moins favorable que prévu à l’aile droite de l’UMP. Et les « centraux » et chiraquiens de l’UMP 5baroin, Pécresse, Le Maire, Apparu…) pourraient plus facilement se rallier à Fillon (s’ils ne soutiennent pas, logiquement, Juppé).

Je ne rentre pas davantage dans le détail, mais les discussions sont ouvertes sur telle ou telle circonscription, pour vos propres avis et pronostics, pour votre feedback sur la campagne dans votre circonscription ‘que les Français de l’étranger veuillent bien me pardonner pour cette publication tardive), pour vos questions sur mon pronostic réel dans tel ou tel circonscription et « mes raisonnements » à l’appui, etc.

Voici une carte de métropole, un peu plus lisible:

27 réflexions sur “Pronostics par circonscription: une nette majorité pour la gauche, proche d’une victoire à la 2007

  1. Félicitations pour votre travail! Vos pronostics ne tombent pas toujours pile poil, mais c’est argumenté et ça permet de construire des analyses.
    Une petite demande : le niveau de détail de votre carte de la métropole ne permet que difficilement de lire le détail de vos pronostics. Serait-il possible de lire cette carte sous un format plus facile à agrandir ou sous forme de tableau Excell?
    Merci d’avance,

    • Tableau Excel, non, car j’ai fait cela directement sur la carte: c’est déjà tellement long de tout étudier😛
      Et je suis un vieux briscard, vous savez, alors de là à avoir un tableau Excel avec des liens directs sur une carte… !
      Je vous envoie mon fichier par mail, mais je doute que vous soyez plus avancé que ce que vous pouvez faire en cliquant directement sur la carte et en la sauvegardant sur votre PC (regardez-la sous Paint) ou même en zoomant directement sous votre navigateur.

    • En copiant la carte et en l’agrandissant sur office ou n’importe quel logiciel de lecture d’image, ça marche très bien : j’ai déjà passé de nombreuses heures sur cette carte.

      • Oui, euh, je l’ai déjà publiée sur le forum de Dave Leip’s Political Atlas.
        Les lecteurs de ce blog qui sont allergiques à l’anglais sont un peu moins bien servis, mais voudront bien m’en excuser… Cela circule toujours d’ouest en est au-dessus de l’Atlantique, jamais dans le sens inverse😉

  2. Juste une petite remarque : s’il y avait au moins une petite dose de proportionnelle, le FN aurait au moins une petite part de ce qui lui est démocratiquement dû à l’Assemblée et ainsi il y aurait une plus grosse opposition à l’Assemblée contre la gauche du gouvernement (si on rajoute l’électorat UMP et FN). Au lieu, un parti comme le FDG qui fait 8 à 11% au niveau national aura un nombre conséquent de députés, et un parti comme le FN qui fait 14 à 18 au niveau national n’en aura sans doute pas, sauf un miracle.
    Je suis le seul à trouver cela injuste? Je sais que les gauchistes aiment la démocratie que quand ça les arrange, mais objectivement, est-ce juste?
    La droite molle, l’UMP, avait au moins 10 ans pour arranger ça, pour introduire au moins un peu de proportionnelle. Mais ils ne l’ont pas fait, et maintenant on va les entendre dire que le FN fait gagner la gauche, malgré le fait qu’ils ont souvent dénigré les électeurs du FN, ou appelé à voter socialiste en cas de duel PS/FN. Voilà le résultat.
    Avec une proportionnelle intégrale, le FN et l’UMP feraient au moins 45% à l’assemblée. Avec le système actuel, on aura le FDG voter des lois en France alors qu’ils sont beaucoup plus faibles au niveau national que le FN qui se voit refuser l’assemblée. Tous ceux qui s’y connaissent savent très bien que les lois électorales ont toujours été modifiés uniquement pour empêcher le FN d’accéder à l’assemblée. C’est une grosse erreur de la droite en plus de son erreur d’accepter une immigration massive qui bien sûr vote majoritairement à gauche. Ensuite on a un Copé faire sa pleureuse à dire que le FN et le PS sont alliés pour détruire la droite. Tu te détruits tout seul mon pauvre, en insultant un électorat allié potentiel, en l’empêchant d’avoir des élus, et en ignorant l’avenir. Ça plait peut être aux grands patrons de faire entrer et naturaliser massivement des immigrés, puisque évidemment comme toujours l’immigration est l’armée de réserve du capitalisme, mais mon pauvre, ils ne vont pas voter à droite. Ce n’est pas si dure de le comprendre.

    • Avec une proportionnelle nationale à l’allemande, EE-LV serait éliminé, ainsi que le PRG (mais celui-ci se rattraperait sur les votes directs en circonscription) et les droites au sens marge seraient majoritaires…
      Mais nous aurions quand même un gouvernement minoritaire de gauche, car l’UMP et le FN ne s’additionneraient.

      Ce qui serait bien, ce serait une proportionnelle avec prime au premier, comme aux régionales😀
      Euh, sauf si le Ps dépassait l’UMP…

    • Personne ne l’évoque mais le système mis en place par la gauche en 86 permettait d’instaurer une dose de proportionnelle, tout en dégageant, à mon avis, des majorités claires. C’était un système proportionnel intégral à un seul tour par département. Avec ce système, qui à bien des défauts, j’en conviens, les petites formations avaient des députés dans les départements peuplés (seuils autour de 5% – 10%), mais peu de chance d’avoir un député dans les départements à faible population. Ce qui défavorisait CNPT de manière scandaleuse, par exemple.
      Je trouve que c’est un assez bon système, moins « injuste » que le système majoritaire à deux tours.

      Mais il faut quand même nuancer vos propos, qui sont, eux aussi partisans. Si le FN n’a pas de députés, c’est parce qu’il est très isolé sur la scène politique et que ce n’est pas un parti de second tour, c’est à dire qu’il est incapable de produire de larges rassemblements d’électeurs au delà de sa base électorale, comme les formations politiques plus classiques. Et tenir compte de ce facteur – à savoir le niveau de rejet des autres électeurs – n’est pas moins démocratique que de procéder par scrutins de liste à la proportionnelle, c’est juste une autre forme de règle démocratique. En ce sens, on pourrait rétorquer que le système est encore plus injuste avec le MODEM, puisque c’est un parti politique qui est peu rejeté par les électeurs des autres partis.

      Le débat n’est donc pas tant sur le déni de démocratie que sur le principe électif prioritaire que l’on veut favoriser.
      Si l’on choisi, par circonscription, un représentant unique qui a pour charge de représenter le territoire à l’assemblée et qui doit, comme lors de l’élection présidentielle, rassembler au delà de son camp, alors il est légitime que le FN n’ait pas de député puisqu’il est, sur presque tout le territoire, rejeté par une large majorité de la population. Le FDG, qui fait un score national inférieur au FN, est aussi moins rejeté par la population qui ne le choisi pas en premier vœux. Dans ce système, il est donc légitime que le FDG ait plus de députés que le FN.
      Si on choisi un parti par l’intermédaire d’une liste, à l’échelon d’un territoire plus ou moins vaste, alors on favorise l’expression des courants minoritaires, de manière plus ou moins proportionnelle. Selon ce système, il est légitime que le FN ait plus de député que le FDG.
      Évidemment, chaque parti ne choisi qu’en fonction de ce qui l’arrange, et non en vertu de principes liés à l’intérêt général.

      Une autre solution possible, que j’ai trouvé tout seul, et qui est à la fois géniale et toute nulle : un bi-camérisme réformé (vive la 6ième république) avec une première assemblée plutôt conservatrice (UMP-PS) représentant les territoires (rôle du sénat), avec une élection uninominale par circonscription et une seconde chambre élue à la proportionnelle intégrale, qui représenterait mieux les partis minoritaires, et qui avantagerai le FN (85 à 90 députés sur 577), mais aussi le FDG (45 à 50 députés).

      Seul problème : en cas de conflits entre les deux chambres, qui a le dernier mot ? Bon, d’accord, c’est assez ingouvernable.

      Je reprécise mon positionnement politique, à toute fins utiles, si le débat s’engage : je suis une infâââme bobo gauchiste, qui vote pour le FDG. Mes passions dans la vie sont : faire du vélib, bruncher et me confire dans la pensée unique « droit de l’hommiste ». Ah, et aussi… je ne suis pas là pour parler du fond, des mes idées politiques, car je suis intimement persuadé de deux choses : j’ai raison et personne n’arrive jamais à convaincre personne.

    • Pourquoi faire le procès de la démocratie vue des gauchistes ?
      Ils ne sont pas responsables du fait qu’il y a des députés de toutes les tendances sauf du FN. Ce qui pourrait laisser croire que le vote FN n’est pas un vote d’adhésion. C’est le problème du FN, pas celui du MoDem, des verts, du FdG ou autre.

      En ce qui concerne la proportionnelle, dans l’optique d’une représentation parlementaire de 10%, cela fera 57 circonscriptions ouvertes à la proportionnelle et donc une dizaine de parlementaires FN (si les sympathisants FN décident de donner le pouvoir à leur parti mais ce n’est pas si sûr étant donné qu’il n’est pas démontré que le vote FN est un vote d’adhésion).

      Quant à la proportionnelle intégrale, c’est ce qui a conduit la IVème République à sa perte du fait des incessants revirements d’alliance, ce qui ne manquera pas de se produire avec les relations UMP/FN ou MoDem/PS/UMP.

      La démocratie est le pire des systèmes mais on n’en a pas trouvé de meilleur.

      • J’encourage les camarades ici présents à nuancer la légende noire construite autour de la 4ième par les gaullistes, qui ont largement contribué à répandre une image un brin caricaturale de la 4ième.

        • 22 ou 23 gouvernements en 12 ans, c’est effectivement caricatural !

          Même si je crois qu’on peut être d’accord sur le fait que de Gaulle a fait un hold-up en se donnant les pleins pouvoirs. Il nous a laissé un régime hyper-présidentiel dont on voit les effets dévastateurs.

          Perso, je ne défends pas la 5ème République et je veux plus de pouvoir législatif car l’exécutif a tout phagocyté (législatif et judiciaire). Et surtout parce que le débat a sa place dans les assemblées et non pas au gouvernement.

          Ceci dit, la 4ème République n’a pas pas vraiment été une réussite même si la volonté d’une représentation proportionnelle est généreuse.

          • Le problème de la 4ième n’était pas le mode de scrutin des législatives. Ce mode à parfois été utilisé sous la 3ième et en 1986, et à débouché sur des majorité claires. Non, le problème c’était que les pouvoirs étaient déséquilibrés au profit du parlement. Comme ils sont déséquilibrés au profit du président dans la 5ième.

            Selon moi, l’idéal serait que :
            – le président n’ait plus, à lui seul, le pouvoir de dissoudre l’assemblée, mais selon des modalités plus contraignantes (de type référendaires, par exemple) ;
            – l’assemblée ait le pouvoir de virer le président, selon, là encore, des modalités assez contraignantes (comme aux states, par exemple)

            Si les législatives de la 4ième ont donné des majorités instables, ces majorités peuvent aussi l’être avec un mode de scrutin uninominal par circonscriptions, comme c’était le cas à la fin de la troisième.
            La question est donc plutôt, à mon avis, de trouver un équilibre entre la stabilité des gouvernements et la légitimité du parlement. Mais, pour résoudre le problème, il suffit de déplacer le seuil de la majorité qualifiée pour voter les motions de censure. La 4ième avec une censure du gouvernement à la majorité des 3/5 aurait déjà été nettement moins instable.
            Et puis, il faut quand même dire qu’avec la scandaleuse loi des apparentements, on ne peut pas considérer que le mode de scrutin de la 4ième ait été vraiment proportionnel. Mais, là, je deviens probablement un peu technique et chiant avec tous ces détails.

            • D’accord sur fait qu’on ne peut pas imputer la chute de la 4ème au seul mode de scrutin.
              Je dirais que les lendemains houleux de la guerre, en pleine épuration, ont amplifié les clivages politiques, entre la droite accusée de collaboration et la gauche reconnue comme libérateurs.
              On va dire que la proportionnelle intégrale était l’outil inadapté à cette période qui a condamné cette République morte-née. Dans la période actuelle, le même scénario ne se reproduirait pas à priori.

              Pour les pouvoirs du président de dissoudre l’assemblée, ça n’a plus vraiment de sens avec l’alignement des 2 mandats.
              Pour les pouvoirs de l’assemblée, normalement, elle a déjà les prérogatives de contrôle et de censure de l’exécutif. Mais comme elle s’est assujettie toute seule au président, il n’est pas naturel qu’elle flingue la bouche qui l’a nourrie.

              Donc oui, moi aussi, je suis pour une 6ème république.
              Pour tout dire, et je suis sûr d’être en désaccord avec toi ou vous (c’est selon), j’apprécie le principe de la monarchie parlementaire.

  3. Un grand merci pour cette magnifique carte !🙂 Entre la tienne et celle de Gaël, j’ai tout ce qu’il me faut pour aborder ces législatives avec un oeil averti. Maintenant, il ne me reste qu’à croiser les doigts et espérer que tu aies raison.😉

  4. Quelques petites réflexions sur vos pronostics :

    Je suppose que la petite tâche verte du côté de Montpellier représente votre pronostic de victoire de Roumegas (EELV) sur Jeanjean (UMP) dans la 1ère de l’Hérault. Je suis persuadé du contraire car localement, l’élection de Jeanjean ne fait aucun doute (j’habite Montpellier).
    Ceci diminue encore plus les chances des verts d’avoir un groupe, d’autant plus comme vous le dites, les socialistes se présentent tous en dissidence face à eux.

    Sur vos personnalités condamnées :
    Les 2 beugleuses de Meurthe et Moselle (Morano et Rosso-Debord) seront à mon avis élues.
    Je ne pourrais pas argumenter, mais j’ai le sentiment que la Meurthe-et-Moselle pourrait être le bastion de résistance de la droite (avec Hénart qui pourrait ou devrait passer).

    A mon avis, Lefebvre, malgré une légitimité parfois contestée, ne fera pas défaut à la coutume de donner à la droite les français de l’étranger.

    Quant aux membres du gouvernement, Carlotti est résignée à sa défaite et personne ne l’imagine élue.

    Tout ceci pour vous dire que je crois que vos pronostics sont très favorables à la gauche.
    On retrouve votre naturel pessimiste à l’égard de votre camp déjà affiché plusieurs mois avant les présidentielles lorsque vous évoquiez un désastre pour Sarkozy.

    Mais tout ceci m’intéresse moins que la future guerre au sein de l’UMP.
    Je revois mes pronostics à la baisse quant à la victoire de Copé.

    • Vos remarques vont plutôt à l’encontre des prévisions qui font consensus.
      On ne peut donc pas dire que notre camarade ait fait des prévisions très favorables à la gauche. Elles sont dans la moyenne de celles que je suis en train de compiler (11 avis trouvés, en partie sur le forum de politiquemania).

      Hérault 1ère : vous êtes le spécialiste de la circo, mais la plupart des pronostics donnent Roumégas gagnant (10 sur 11). Seul Gaël L’Hermine donne Jeanjean légèrement favori (et il prédit une victoire de la gauche, plus serrée, autour de 325)

      Pour la Meurthe et Moselle : Il y a un consensus total sur la défaite de Rosso Debord dans la 2ième.
      Morano est donnée perdante par 7 pronostics sur 11, mais Gaël L’Hermine la donne légèrement favorite.
      Pour la première Hénart est donné perdant par 6 pronos sur 11 (gauche légèrement favorite pour L’Hermine).

      Lefevre est plutôt donné gagnant (par 7 sur 11), mais une surprise est probable, à mon avis (on en saura plus à 21h,)

      Quand à Carlotti, elle est donnée perdante par 6 sur 11, mais elle est donnée gagnante par un sondage, et part légèrement favorite pour L’Hermine.

      Les circonscriptions que vous détaillez sont donc incertaines (à part la 2ième du 54), et on peut en trouver d’autres pour lesquelles notre ami donne la droite gagnante alors que l’avis majoritaire donne plutôt la gauche (5ième de l’Ain, 1ère de Côte d’Or, par exemple).

      Mais, tout ça, ce ne sont que des pronostics, et une surprise est toujours possible, dans un sens comme dans l’autre.

    • Un sondage vient de sortir sur Carlotti-Muselier et ce dernier n’est qu’à 48… Dans la marge d’erreur, bien sûr, mais je maintiens mon pronostic😉

      Rosso-Debord est vraiment dans une circo très difficile, et rendue encore plus à gauche par le redécoupage.

      En 2007, Hénart n’avait même pas obtenu 51%: comment voulez-vous qu’il sauve son siège ?

      Pour Toul, en effet, Morano garde des chances de victoire, mais cette circo est à bascule et si le mouvement général est ample, elle devrait tomber également.

      Pour l’étranger, voyez ce qui commence à tomber: Lefebvre est en grande difficulté contre la socialiste rose pâle… Je crois vraiment que nous aurons des surprises à l’étranger: je suis peut-être encore trop optimiste😉 !

      Pour Roumégas dans l’Hérault, ce ne sera pas facile pour lui, c’est juste. Il y a une dissidence à gauche, mais peu importante, et Drevet au nom du parti radical à droite, là encore sans grande importance. Les 2 s’équilibrent. Le 6 mai, Hollande a fait 50,4: insuffisant, mais quand même. Le principal atout de Roumégas, c’est le candidat FN, Alain Jamet, qui est plutôt un « bon » candidat, au sens où il est désormais bien implanté. Jeanjean est un candidat « de retour » et je crains donc fort une triangulaire ici, avec Roumégas vainqueur par défaut.
      Mais votre feedback local est intéressant.
      Que pouvez-vous nous dire d’autre sur l’Hérault ?
      Ce sera un des principaux départements à suivre les 10 et 17 juin😀

      • Commençons par Lefebvre : les résultats lui sont défavorables ( et même franchement défavorables), ce qui vous donne un aperçu de mes capacités divinatoires. NS, après avoir offert le Sénat à la gauche, lui aura aussi offert les étrangers. Oui, je sais, l’antisarkozysme perdurera encore longtemps.

        Pour Roumegas, il traîne localement quelques casseroles, notamment sur ses actions au sein de l’agglomération de Montpellier avec un énorme incinérateur qui est une catastrophe écologique. Jeanjean est solide (de ce que j’entends).
        Toujours sur Montpellier, sur la 2 puisque c’est la mienne et qu’on m’a proclamé spécialiste local, Le Dain (PS) passe sans probleme. C’est tout ce que je vous dirai sur l’Hérault.
        Pour Rosso-Debord, Dieu vous entende ! Je la hais encore plus que Morano.

        Je ne suis pas les sondages. Je donnais juste mes impressions.

  5. Habitant en Moselle, je vous garantis que ça serait un séisme sans précédent que le département envoie comme vous le pronostiquez quatre députés socialiste sur neuf à l’Assemblée ! Autant je vois bien les deux sièges de l’extrême ouest du département rester à gauche, autant celui de Boulay et celui de Forbach me semblent extrêmement difficiles à gagner. Peut-être comptez-vous sur des triangulaires, mais en Moselle la participation est connue pour être très basse, et autant lors d’élections nationales le FN a devancé l’UMP dans plusieurs cantons, autant là il y a des sortants UMP contre d’illustres inconnus FN, et je ne suis pas sûr que ces illustres inconnus FN puissent réellement arriver en 2e position devant l’UMP…
    Enfin nous verrons bien.

    Et aussi, puisque je viens de Clamart dans les Hauts-de-Seine, dans la 12, la victoire du parachuté-dircab d’Aubry-mari d’Anne Hidalgo au tout tout tout dernier moment dans la circo me semble hautement voire très hautement improbable. Autant la gauche aurait une chance théorique dans cette circo puisque Clamart et Fontenay sont désormais des bastions socialistes, et Châtillon se met depuis 3-4 ans à voter parfois à une courte majorité à gauche, tandis que la 4e commune, Le Plessis-Robinson, est le bastion du député plusieurs fois invalidé et l’un des plus à droite de la droite Philippe Pemezec, autant avec un candidat complètement parachuté, qui est ressenti comme tel par les habitants, la tâche semble quasi perdue d’avance.
    Mais vous avez peut-être d’autres éléments permettant d’aller dans l’autre sens ?

    • Je mise sur des triangulaires en Moselle, même avec forte abstention. Bien entendu, si l’abstention est vraiment très forte, le FN ne passera pas même dans ses bastions ultimes. N’oublions pas qu’en 1997, il y avait 5 députés PS sur 10 en Moselle, plus le cas particulier d’Aloyse Warhouver, passé alors en DVG….
      Il est vrai que l’abstention pourrait être plus forte aujourd’hui qu’en 97. Nous verrons: mes pronostics sont audacieux ici aussi😉

      Dans les Hauts-de-Seine, je n’ai aps d’élément local à vous opposer, si ce n’est qu’en 2007, Pémezec est passé avec une marge réduite, que le PS ne cesse de progresser ici, que les Hauts-de-Seine sont devenus terre de conquête pour la gauche, que Germain est avant tout le candidat PS plutôt que l’un des hommes de main d’Aubry.

      J’espère, là encore, me tromper😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s