Résultats du second tour des législatives: pronostics satisfaisants depuis avant le 1er tour, victoire nette des socialistes et de la gauche, difficultés en vue pour l’UMP sur la stratégie à l’égard du FN

A 12h , la participation est de 21,42%, contre 21,06% au 1er tour.

Dans les élections précédentes, l’évolution de la participation d’un tour à l’autre à 12h n’indiquait pas l’évolution finale à 20h. Depuis 1997, la participation à 12h a toujours légèrement progressé (de moins en moins: +1,34% en 1997, +1,09% en 2002 et +0,34% en 2007), mais, à 20h, il y avait +3,59% en 1997, -3,66% en 2002 et -0,55% en 2007.

En revanche, la participation à 17h a progressé de manière identique à la progression finale en 1997 et 2002. Mais, en 2007, la particpation à 17h avait progressé de 0,3%, pour finalement diminuer à 20h.

Pour le moment, il est donc difficile de dire si la stabilité vaut aussi pour les différents partis. D’ailleurs, la stabilité de 2007 en participation avait caché une baisse de participation à droite et une hausse à gauche… à moins qu’il se soit agi d’une même participation mais de transferts directs de droite à gauche… comme d’habitude, on ne peut rien dire, finalement😀

Aujourd’hui, quels seront les effets des événements de l’entre-deux-tours ?
– majorité assurée à gauche démobilisant à gauche et remobilisant à droite ? ou démobilisant à droite et encourageant à gauche ?
– dérapages moranesques et battage médiatique associé remobilisant à gauche ? ou mobilisant à l’extrême-droite en faveur de la droite (les effets de la bêtise et de la vulgarité ne sont pas toujours ceux que l’on croit…) ?
– interventionnisme trierweilesque démobilisant à gauche et remobilisant à droite ? ou battage médiatique associé incitant à l’abstention ?
– sévérité merkelienne et agitation ayro-hollandienne remobilisant à gauche par « petit patriotisme » ou démobilisant à gauche par démonstration de la prochaine impuissance française ? ou démobilisant à l’extrême-droite par souverainisme boudeur ?
– défaite de droite cachée au 1er tour entraînant une remobilsiation à gauche ? et absence de conscience d’un risque d’une majorité de 3/5 au Congrès ne remobilisant pas à droite ?

Voilà, c’est ce que l’on appelle les spéculations d’avant-résultats: on parle et on écrit en vain… Attendons la participation à 17h…

En attendant, n’oublions pas les grands équilibres de 2nd tour:
– en 1997, FN à 5,6%, droite à 46% et gauche à 48,2%
– en 2002, FN à 1,9%, droite à 52,7%, gauche à 45,2%
– en 2007, FN à 0,1%, droite à 50%, gauche à 49,1%
Aujourd’hui, la gauche fera nettement mieux que la droite en 2007 (car, en 2007, la droite avait été excellente au 1er tour et très mauvaise au 2nd), mais ne gagnera pas plus de sièges pour autant en raison de cet écart fort entre 1er et 2nd tours. En revanche, si la gauche réédite le bon score de la droite en 2002, cela risque d’être fort mauvais pour cette dernière. A priori, nous devrions nous situer entre les deux, mais les estimations de 20h (si elles viennent en voix et pas seulement en fourchettes de sièges inutilisables) nous donneront déjà un avant-goût du résultat final.

MISE A JOUR A 18h20:
La participation à 17h est de 46,16%, soit -2,15%. Un scénario à la 2002 en faveur de la gauche ? Avec de très mauvais reports du FN vers l’UMP ? Ou une démobilisation à gauche devant la victoire annoncée, en raison de déceptions précoces post-tweet et, peut-être, au FG devant l’extrême prudence du gouvernement sur les questions économiques et financières ? Mon pessimisme me porterait à envisager la première solution…

Les instituts semblent placer l’abstention à 44 (CSA, IPSOS) ou 44,5% (TNS-Sofres), soit une participation de 56-56,5% (57,22% au 1er tour). Ce serait, comme prévu, un intermédiaire entre les scénarios de 2002 (60,76, soit -3,66) et 2007 (59,99, soit -0,55), mais évidemment inversé entre gauche et droite. J’espère que l’on ne dépassera pas trop le sécnario de 2007😛

MISE A JOUR A 20h15:
Manifestement, il y a une légère amplification du score de la gauche et mes pronostics devraient être légèrement au-dessous de la réalité (Bertrand réélu de justesse, la circo de Bayeux bascule, toute la Sarthe va être à gauche,…).

MISE A JOUR A 22h00:
Je regrette de ne pas avoir laissé parlé mon intuition dans quelques cas (Orne 1e, Jack Lang ou Cineri dans la Loire :P). Globalement, mes pronostics sont bons et les écarts entre mes pronostics d’avant 1er tour et ceux d’après 1er tour expliquent beaucoup de choses…

Sur le fond, il faudra étudier les choses dans le détail mais, au-delà des défaites de « durs » à droite (Morano, Guéant, Joissains,…), la droite résiste mieux dans les départements de « droite populaire » ou de progrès récents de la droite grâce à l’extrême-droite: Drôme, Isère, Ain, Loire, Territoire-de-Belfort (j’irais même jusqu’à y ajouter le Jura). En outre, Copé fait un très bon score personnel, tandis que Bertrand passe de justesse, que Charette est battu et qu’un fidèle de Fillon (Chriqui) est battu dans l’Isère et Le Foll remporte largement l’ancienne circo de Fillon.
Certes, Wauquiez fait un score impressionnant, Jégo, Devedjian et NKM sont réélus, mais la partie va être difficile pour Fillon, d’autant que Juppé semble déjà se positionner. En outre, le fait que des FN soient élus sur leur étiquette, même si c’est en triangulaire, avec un apport manifeste de certains UMP ne peut que relancer le débat dans le mauvais sens pour l’UMP.

Quant au PS, il aurait pu écraser les Verts, dont beaucoup sont élus de justesse. Bizarrement, on nous promet que Royal pourrait se présenter à la tête du PS. Humiliée comme elle l’a été, elle est bien entendu finie, mais elle sera probablement remuante…

MISE A JOUR A 22h30:
Une bonne nouvelle pour Fillon: Chartier est réélu d’extrême justesse. Une mauvaise: il n’obitent que 56,46%… Je m’attendais même à pire pour être honnête. Mais, ce soir, seul le 16e est vraiment « sûr » pour la droite…. Argh.

La victoire du couple Hollande-Ayrault est entte, avec des ministres élus sans difficulté, y compris Carlotti, qui va se positionner pour succéder à Gaudin. Franz-im-Glück Hollande a d’ailleurs la chance de voir la droite l’emporter en Grèce, avec l’appoint du PASOK: certes, cela peut être un point d’appui pour Merkel, mais, quand même, la surenchère du SYIRZA aurait été trop importante et l’Allemagne aurait durci sa position. Là, Monti comme Rajoy peuvent être plus « modérés » à l’égard de l’Allemagne.

La seule Verte qui aurait mérité d’être élue (Buchmann) a été battue dans le Bas-Rhin😛

La droite confirme ses grandes difficultés en Ile-de-France: Aeschlimann est nettement battu, ainsi que Raoult; Lellouche, Myard et Guillet n’ont pas des réélections de maréchal.
Certes, on pourrait dire que ce sont les « durs » qui piétinent car Devedjian est réélu et Brunel est battue. Mais ce sont surtout les zones les plus urbaines qui se refusent à la droite classique, car la Seine-et-Marne la plus lointaine est nettement acquise à la droite et Rambouillet repasse à droite (le seul basculement dans ce sens, ce soir, puisque la Saône-et-Loire n’élit pas Danjean ?). Ah, les deux élus PCD sont élus (Poisson et Cinieri): un petit rayon de soleil dans une bien triste soirée…😛

MISE A JOUR A 23h15:
Les difficultés de la droite en Ile-de-France, bis: Bénisti réélu de grande justesse, la Verte élue à Vincennes (hallucinant si on l’avait dit il y a ne serait-ce que 10 ans).

Une exception et, quelle exception: J.C.Lagarde réélu en Seine-Saint-Denis avec… 56,73% ! Mieux que Morin ! Celui-ci va devoir bien se tenir, je crois… Une belle bataile en perspective au NC !

13 réflexions sur “Résultats du second tour des législatives: pronostics satisfaisants depuis avant le 1er tour, victoire nette des socialistes et de la gauche, difficultés en vue pour l’UMP sur la stratégie à l’égard du FN

  1. J’aime beaucoup votre site; Vous faites un super boulot.

    Et pour une fois, je suis content que vous soyez trompés sur la victoire de Lang…

    Merci pour votre très bon travail et vos analyses.

    Bonne econtinuation

  2. Les défaites de Lang et de Ségo sont les bonnes nouvelles que je tire de ces législatives.😀

    Autrement je me demande comment vont se comporter le trio « extrême droite » Collard/MMLP/Bompard. La pauvre Marion Maréchal, bien que charmante, me semble un peu trop jeune et innocente pour être députée (toutefois félicitation à elle, son avenir/retraite est assurée à 22 ans..), mais Collard et Bompard sont d’un tout autre niveau. Ce ne sont pas des amateurs. Des colonnes vertébrales dures comme fer ^^. Bien qu’ils ne sont pas assez nombreux pour former un groupe, donc leur parole sera limitée, ça risque de rendre plus intéressants les bancs de l’Assemblée. Tant mieux quand même, non? Avouez qu’on commençait à s’emmerder😀

    • Bompard et Collard ne sont pas des FN pur jus. Bompard sera inexistant, comme tout bon non inscrit qui est là uniquement parce que c’est un baron local.
      Quant à Collard, il est probablement prêt à manger la soupe UMP un jour ou l’autre…
      Reste Panzermiss: pas très convainquant…
      Comme à chaque fois avec le FN en scrution majoritaire, cela ne tient pas dans la durée (Piat, Le Chevallier, Peyrat en sont els meilleurs exemples « historiques »).
      Tant que les Aliot, Philippot, Subtil, Jalkh, Gollnisch ne sont pas élus, il n’y a pas d’avenir pour le FN à l’Assemblée.
      Mais évidemment, si l’UMP se « brise » mal (au sens: de manière déséquilibrée, avec une trop petite aile droite), ils ont une chance de devenir le second parti de droite et, alors, de supplanter la droite dans le Sud-Est et une partie du Nord-Est.

      • T’as raison sur l’ensemble, mais tu restes quelque peu malhonnête. Avoue quand même qu’il s’agit d’une élection historique pour le FN – d’avoir des élus pour la première fois à l’Assemblée depuis des décennies malgré un mode de scrutin (et des redécoupement de circonscriptions comme à Hénin) largement en sa défaveur. Je ne dis pas que ces trois élus auront un poids à l’Assemblée. Ils n’en auront pas, c’est sûr. Je me demande simplement comment ils vont utiliser cette chance, et si j’étais Marine j’exigerai à MMLP et Collard d’être présents sur les bancs autant que possible, si ce n’est juste pour la forme.

        J’estime aussi que Collard risque éventuellement de développer des affinités avec l’UMP, toutefois depuis qu’il s’est allié à la Marine, il a subit les insultes (d’ailleurs, apparemment il vient de se faire agresser après son élection). Ce genre d’expériences renforcent souvent les idées. Quand j’étais étudiant, j’en ai vu des militants UMP se rapprocher des mouvement d’ED à force de se faire emmerder par les rouges (l’ennemi de mon ennemi…). C’est du même domaine. Collard retrouve au FN un soutient moral face aux autres qui l’agressent. Je serais surpris qu’il trahisse, surtout qu’il a copieusement remercié Marine pour son élection.

        Autrement, Bompard est un ancien pur et dur de l’extrême droite. Il aurait très bien pu rejoindre l’UMP après son embrouille avec Jean-Marie. Il aurait pu faire comme Guéant, rejoindre un parti modéré pour une promotion personnelle. Il ne l’a pas fait parce qu’il n’est pas un vendu, il a des idées fortes. Et avec Jean-Marie qui s’esquive de plus en plus de la vie politique, Bompard se rapprochera inévitablement du parti de sa fille. Au fond ce n’était pas un désaccord d’idées qui les a séparés, mais des désaccords personnels dignes de cours de récrée. J’ose dire que Bompard est pour le FN ce que les DVD sont pour l’UMP.

        Mais au fond je suis d’accord. Le FN n’a pas d’avenir à l’Assemblée tant qu’il n’y a pas les « vrais » comme MLP, Alliot, Gollnisch… C’est sûr que le petit groupe actuel de deux (ou trois) est fragile.

        • Si Ravier l’avait emporté, cela aurait commencé de compter, de même que Philippot (les seuls autres en mesure de gagner). Et Panzergirl elle-même bien entendu.

          Pour Collard, ses liens personnels avec la famille Le Pen empêcheront peut-être qu’il se notabilise et se fonde dans la droite « générale ». Nous verrons bien…

          Bompard est évidemment un pur d’extrême-droite, mais irréconciliable avec le FN, comme les Mégret, Lang, Martinez et autres.

          Ce qui est plus « fort » pour le FN, c’est d’avoir pu grignoter sur l’UMP et, manifestement, d’être un vote préféré au PS, dans une mesure assez supérieure à l’habitude. D’une certaine manière, la quasi-élection de Marine Le Pen, les gros résultats de Philippot, Laupies et Ravier sont beaucoup plus importants pour le FN que les triangulaires de Collard et de Maréchal-Le Pen.

          • Bompard n’est pas irréconciliable avec le FN. Pour citer Le Figaro, Bompard a « activement soutenu la candidature de Marion Maréchal-Le Pen dans la circonscription voisine de la sienne ». MMLP avait d’ailleurs comme conseiller un ami proche de Bompard, et le FN a officiellement soutenu Bompard au 2nd tour. Ils risquent donc de se croiser amicalement à l’Assemblée.

            Bref, je pense que dans leur position d’ultra minoritaires, ces trois d’ED se serreront les coudes. Au « pire » ils se rapprocheront d’élus de la droite populaire qui sur les questions de société sont pratiquement sur la même longueur d’onde.

            Mais je ne cache pas ma frustration de voir que MLP et Ravier (et même Philippot) soient battus à juste une centaine de voix près. Quel gâchis, surtout face à des socialistes qui ont des antécédents judiciaires.

  3. C’est peut être un simple effet de l’alternance, mais j’ai l’impression que quelque chose a changé en 2012 dans le rapport que les électeurs français entretiennent avec les hommes politiques d’ampleur nationale. Ils « s’usent » plus vite. En particulier : on pardonne moins le parachutage, l’échec à une élection précédente, ou la participation visible à un gouvernement d’un président battu, par exemple. Avoir une stature nationale garantissait il y a quelques années un surplus de voix dans son camp élargi, maintenant cela assure plutôt de rassembler un surplus d’opposition.
    Je suis aussi frappé en revoyant la liste des candidats aux présidentielles de 2007 : une véritable hécatombe. Au mieux ils font une traversée du désert.

    • Oui, j’étais plutôt content en début de soirée, mais je le suis moins maintenant. En même temps, quand les scores sont plus serrés que 51-49, c’est un peu de la loterie… Et à ce jeu-là, je n’ai jamais été chanceux (enfin, mon expérience se limite aux dés et aux cartes ! moi y en a pas donné d’argent pour des bêtises !).

    • Oui, grand chelem dans l’Hérault avec Roumegas qui passe de 100 voix alors que je le voyais perdant et une circo gagnée par 10 voix !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s