Pronostics nationalement satisfaisants, localement insuffisants

1. Si je ne me suis pas trompé dans mon décompte définitif, voici le comparatif entre mes pronostics d’entre-deux-tours et les résultats finaux:

FG 10 / 10 (ce n’était pas très difficile de ne pas se tromper et les fourchettes donénes par les instituts étaient ridicules)

régionalistes+indépendantistes 3 / 4 (sachant que l’ex-PCR Bello y est incluse et que cela inclut l’UDB élu sous étiquette EE-LV et que je reclasse donc: ce n’est ainsi pas une erreur de ma part)

EE-LV 21 / 17 (après avoir été trop pessimiste avant le 1er tour, j’ai trop « compensé » au second)

PS 286 / 279 (étant donné le chiffre global, c’est honorable)

DVG 25 / 21 (la motié des erreurs étant due à la Corse et à l’outre-mer, je considère ne pas trop mal m’en sortir :P)

PRG 12 / 12 (comme pour le FG, ce n’est pas un exploit, en réalité)

soit un total gauches 357 / 343

MoDem 2 / 2 (idem)

NC 15 / 16 (en réalité, cela amsque 2 erreurs et 1 reclassement, Folliot, qui ne s’apparentera peut-être aps au NC, mais est clairement au centre)

PR-DVD 26 / 31 (je n’avais pas distingué les deux: le PR obtient 11 sièges, les DVD, surtout MPF, PCD, CNI ou anciens de ces partis, 20; clairement, je me suis bien trompé sur cette catégorie de députés)

UMP 176 / 182 (le symétrique du PS)

FN 0 / 2 (là, de nouveau, erreur de ma part, même si je sentais bien, sur ces 2 cas-là, que j’allais me tromper… :P)

EXD 1 / 1 (normal)

soit un total droites 220 / 234

En chiffres globaux, mon score est de 96% de réussite.

En revanche, pour ce qui est des chiffres locaux, en décomptant toutes les erreurs (réelles) par circo (sachant que j’ai rectifié 3 mauvais étiquetages dans mes pronostics -Morbihan, Vendée, Tarn)), on aboutit à un taux de réussite de 92%, avec 46 erreurs réelles (dont 6 en Corse, outre-mer et étranger). IPSOS voyait 50 circos indécises…

Sur mes pronostics d’avant le 1er tour, on compte 75 erreurs locales, soit une réussite de 87%, qui est finalement assez honorable. En chiffres globaux, le taux de réussite est de 91%. En résumant les pronostics d’avant 1er tour, d’entre-deux tours et les résultats finaux, on obtient:
FG 20 / 10 / 10
rég.+ind. 3 / 3 / 4
EE-LV 11/ 21 /17
PS 271 / 286 / 279
PRG+DVG 40 / 37 / 33
MoDem 1 / 2 / 2
NC+PR+DVD 39 / 41 / 47
UMP 191 / 176 / 182
FN 0 / 0 / 2
EXD 1 / 1 / 1

2. Mon pronostic était évidemment bien plus fiable que les fourchettes des instituts, qui étaient d’au moins 30 sièges sur chacun des deux grands ensembles… Mais je reste insatisfait au niveau local, avec deux sources d’erreurs:
– les classiques duels droite-gauche très serrés: Sarthe, Yonne, Seine-et-Marne, Saône-et-Loire, Loiret, Indre-et-Loire… rien là d’étonnant, mais cela aurait pu être mieux, notamment dans le Loiret et la Sarthe (où mes tripes parlaient différemment…);
– les zones de FN fort et plutôt populaire, où la droite résiste mieux que prévu: Oise, Territoire-de-Belfort, Vaucluse, mais surtout Isère et Drôme, ce dernier département donnant 3 erreurs à lui seul, sur 4 circos ! Je reconnais là une difficulté intrinsèque à prévoir et, probablement, une vraie incompréhension de ces départements. D’ailleurs, le grand Sud-Est (Rhône-Alpes, PACA, Corse, Languedoc-Roussillon) explique 12 de mes 46 erreurs.

Je n’ai commis aucune erreur dans 4 régions (Limousin, Aquitaine, Poitou-Charentes, Champagne-Ardenne, ce qui combine la facilité globale de ces circos et ma « familiarité » avec le Sud-Ouest) et une seule erreur dans 6 régions (Auvergne, Picardie, Haute-Normandie, Nord-Pas-de-Calais, Alsace, Lorraine, ce que j’attribue davantage à un découpage polarisé et à une plus grande facilité de prédiction qu’à une réelle maîtrise du Nord et de l’Est de ma part :P)).

Mes 5 erreurs en Pays-de-la-Loire, 2 erreurs en Bretagne et 3 erreurs en Basse-Normandie témoignent d’un refus freudien de ma part de la totale irrécupérabilité de ce fichu Nord-Ouest pour la droite😛, même si mes erreurs bretonnes sont en réalité de sens inverse des autres.
Mon pessimisme pour la droite peut aussi se voir dans mes pronostics d’entre-deux-tours, même si les calculs m’ont aidé à « rationaliser ».

Même si mes pronostics d’avant-1er tour comprotaient beaucoup d’erreurs locales, je suis assez content d’avoir vu, dès l’origine, que le scénario gagnant serait un 2007 à l’envers et non un simple 1997, comme beaucoup d’analystes et de sondeurs le disaient…

Voici la carte définitive:

Remarquons ici que le groupe EE-LV sera immédiatement amputé de Cécile Duflot mais qu’il réussira quand même à se constituer. Le FG pourrait y parvenir avec le MIM, l’ex-PCR et deux DVG quelconques (mais qui voudra de Falorni ? ;)). Avec quelques DVG, le PRG constituera sans problème son groupe.
Dans l’autre camp, le NC y arrive sur le papier, mais la guerre nucléaire Morin/Lagarde devrait acvoir raison du NC. En revanche, la recomposition avec le PR, Borloo et plusieurs dVD devrait permettre de constituer au moins un groupe centriste. Les DVD « durs », avec quelques députés de l’UMP pourraient en théorie constituer un groupe, mais c’est très peu probable.

Même si mes écrits dans l’article précédent donnent déjà beaucoup de clés de lecture (en particulier dans les rapports FN-UMP), je posterai bientôt une analyse des enseignements électoraux de ces législatives.

MISE A JOUR: je découvre ce matin que Goulard a bien été battu dans le Morbihan… voilà une mauvaise nouvelle qui améliore mon taux de réussite😛
La 1e de Seine-et-Marne n’a pas non plus basculé.

Bon, il faudra que je vérifie de nouveau l’ensemble car la carte interactive de l’AFP comportait des erreurs (une évidente avec une victoire longtemps annoncée de l’UMP Patriarche avec 57% dans les Pyrénées-Atlantiques😀 On veut bien des surprises, mais là, c’était le 1er avril !).

16 réflexions sur “Pronostics nationalement satisfaisants, localement insuffisants

  1. Le grand enseignement de long terme, c’est vraiment la porosité des électorats FN et UMP, et ce dans les deux sens (bons scores des candidats FN opposés à un candidat de gauche, bonne tenue de la droite classique dans les régions ou le FN est fort). Quoi que tu puisses en penser, cela promet des lendemains très difficiles à gauche, à la fois sur le plan électoral, mais aussi et peut-être surtout sur le plan idéologique.

    Enfin, aujourd’hui je ne vais pas bouder mon plaisir.😀 Morano, Guéant, Lefebvre et… Royal out ! Majorité absolue à la gauche « fiable » ! Près de 60% des sièges à la gauche ! Certes, ça fait une bonne quinzaine de sièges en moins que ce que toi et Gaël prédisiez, mais c’est dans la marge d’erreur. Bref, les premières grosses difficultés ont été évitées et à présent la réussite de Hollande ne dépend plus des électeurs. C’est déja ça.🙂

    • La réussite dépend de lui et cela va faire mal, à mon avis😉
      Sauf si la situation européenne ne se dégrade pas tant qu’annoncé et que, cahin-caha, en « végétant » comme Hollande et Ayrault semblent vouloir le faire, derrière un peu de poudre aux yeux sociétale, judiciaire voire fiscale, et que, finalement, les électeurs se contentent de l’illusion ronronnante…
      En outre, si la droite s’organise mal (et de ce point devue, elle est forte; mais j’y reviendrai), il y a de fortes chances pour que Hollande soit réélu par défaut.

      • Bah, les spéculations sur ce qui pourrait se passer dans 5 ans n’ont pas beaucoup d’intérêt au vu de la volatilité des tendances politiques. Mais réélection ou pas, dans le prochain quinquennat se joue l’avenir économique (mais aussi politique) de l’Europe. Hollande seul est bien sûr impuissant, mais s’il avait échoué à la présidentielle ou aux législatives, la bataille aurait été perdue d’avance. Maintenant le camp progressiste, fédéraliste et social-démocrate a une vraie chance.

        PS : J’avais oublié Rosso-Debord !😀

  2. Petite pensée émue ce jour pour feu Sandra Kaz et Roger Marin, 94 ans au compteur cette année, deux méritants candidats FN aux cantonales de 2011 et qui auraient très probablement, eux aussi, été élus députés FN hier, s’il avaient seulement été en état de se présenter.

    La vie est vraiment trop injuste : le FN aurait pu avoir, avec 3 députés, à la fois la benjamine, le doyen et le député le plus lol de l’assemblée.

    A ce propos, je lance très officiellement un nouveau concours de pronostic ce soir : Au bout de combien de temps Gilbert Collard finira-t-il par rejoindre un groupe parlementaire, et quel groupe rejoindra-t-il ?

    Pour ma part, je pense que, dans moins d’un an, quand il aura dévoilé son vrai visage il sera, sans aucun doute possible, le 11ième député du front de gauche.
    Comme Patrick Buisson, qui a pris ses ordres chez Mélenchon (souvenez vous, la fête de sa légion d’honneur) pour faire perdre Sarkozy, je soutiens que Collard est un crypto-lambertiste qui a fait de l’entrisme au FN.

    Une preuve ? Ben y a ka demander : C’est au bout de 54 » (beau spot de campagne plein de rythme de notre amis Boussel – Lambert, soit dit en passant)

    http://www.ina.fr/presidentielles/spots-de-campagnes/video/CAB88015455/pierre-boussel.fr.html

      • Dommage pour Ravier et Panzergirl.
        Avec ces deux là en plus, on avait moyen de faire un groupe technique Front – Front + Ligue du Sud.
        Attention, je ne parle pas de proximité idéologique, ni de programme commun.
        Juste une alliance objective, quoi…

    • Le FN a du mal à se trouver des candidats puisqu’être encarté FN est toujours très mal vu. La plupart du temps c’est du suicide professionnel, et parfois social.
      Perso, si je m’affichais FN je perdrais mon taff, ou au mieux je subirai un harcèlement moral et jamais de promotion (je ne fais pas de la victimisation, essayez pour voir).
      Ces candidats peu sérieux son en effet ridicules. Si j’étais MLP je n’aurai pas accepté sa candidature. Evidemment qu’elle sera critiquée pour ça. Mais je suppose que l’idée c’est qu’ils servent à récolter des voix en plus, ce qui permet au FN de récupérer un minimum des subventions de l’Etat qui lui sont dues.

      Autrement, pour faire dans ton argumentaire, je soutiens que tous les candidats UMP, PS, verts, centristes.. bref, tous les « extrémistes de la médiocrité » n’ont pas d’opinions propres. Ils sont des profiteurs, et comme un Buisson ils se dirigent vers le parti qui les arrange.

      Si Collard n’était qu’un profiteur, il aurait très bien pu s’encarter à l’UMP ou au PS. Il a eu de la chance d’être élu avec le FN. C’était pas non plus le parcours le plus facile. Ça en dit long à mon avis.

  3. Il est vrai qu’il n’y a plus de sondages, mais les discussions politiques que nous avions entamées avec certains des habitués de ces lieux commencent à me manquer. Aujourd’hui, nous pourrions par exemple parler de plusieurs faits majeurs qui vont déterminer la (re)composition de l’échiquier politique pour les cinq ans à venir :

    – le Front de gauche devrait « sauver » son groupe, avec probablement les 2 MIM, Huguette Bello, et peut-être un guadeloupéen ou un mahorais par-ci par-là (si c’est Gabrielle Louis-Carabin en Guadeloupe, élue DVG alors qu’ancienne UMP, ça va être drôle… :P) ce qui me donne enfin une maigre satisfaction dans cette victoire électorale qui est la plus morne que j’aie pu vivre depuis des lustres (avec les municipales de 2001, gagnées dans ma banlieue parisienne et à Paris, perdues par la gauche dans le reste)

    – un groupe centriste, l’union des démocrates et des indépendants (UDI), présidé par Borloo, fondé par les radicaux et les lagardiens du NC, rejoint par les morinistes, ce qui promet du sport…😉

    – la présidence du groupe UMP, qui promet de saigner, entre Bertrand et Jacob principalement, mais avec le grand retour de Gaymard. Je pense que Jacob a ses chances, mais ça sera très clivé.

    – la présidence de l’Assemblée nationale (ce fameux « perchoir » dont se gargarisent les journalistes ad nauseam…), avec ces deux gaillards emplis d’eux-mêmes et antipathiques que sont Bartolone et Glavany, et une Guigou qui me paraît avoir tout à fait le profil (j’ai aussi un a priori favorable pour quasiment quiconque a été ministre de la Justice, sauf évidemment Dati qui peut crever) et remplacerait très avantageusement Royal comme première femme titulaire du poste, puisque ce poste semblait dédié par la vox populi à une femme.

    Qu’en dites-vous tous ?

    • N’hésitez pas à discuter.
      Je publie ce soir un article général, rédigé hier et que je dois donc actualiser légèrement. Ce pourra être le bon prétexte à échange de commentaires.

      Lebranchu va bien finir par se laisser convaincre. Guigou sera recasée au gouvernement et Bartolone finira encore plus frustré et pourra monter un club avec Cambadélis et Dray…

    • Content que le FG puisse quand-même disposer d’un groupe (même si le seuil est ridiculement faible : 15 députés ce n’est rien, mais la faute en revient au mode de scrutin).

      Morne, cette victoire ? Sans doute on aurait pu espérer une quinzaine de sièges en plus, sans doute l’abstention atteint un niveau préoccupant, sans doute la conjoncture économique va vite compliquer les choses. Mais enfin, le PS est dans une position qu’il ne connaissait plus depuis 26 ans et cela vaut la peine d’être savouré. Ainsi que la défaites des pires teignes de droite comme de gauche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s